Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 29 March 2023

2024 : bac à compost obligatoire !

SS
Stéphanie Swiklinski

2024 : bac à compost obligatoire !

À partir du 1er janvier 2024, le compostage domestique devient une obligation. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Les restes alimentaires devront, à compter de cette date, être triés à la source par tous les Français, sans exception. Cela concerne ceux qui vivent à la campagne (et qui, bien souvent, n'ont pas attendu qu'il y ait une loi pour le faire) et ceux qui vivent en ville. L'objectif est de valoriser ces biodéchets. Selon l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie), ces déchets représenteraient 30 % des ordures ménagères résiduelles, soit plus de 80 kg de déchets par habitant chaque année. En compostant, l'ADEME estime ce gain à plus de 800 000 tonnes de CO2/an évitées. Le compost pourrait alors être utilisé comme engrais et fertilisant. Il pourrait également être transformé en biogaz et servir de carburant pour des moyens de transport comme le bus par exemple.
Pour quels déchets ?
Désormais, si vous utilisez des sacs poubelles noirs, les déchets biodégradables ne pourront plus être jetés dedans, mais dans le bac à compost. Il s'agit :

  • Des épluchures de légumes et de fruits ;
  • Des coquilles d'œuf ;
  • Du marc de café ainsi que les filtres ;
  • Des fleurs fanées ;
  • Du thé en vrac.
À l'inverse, les déchets suivants ne peuvent pas être compostés :
  • Les ingrédients cuits avec de la matière grasse ;
  • Les restes de plats à base de viande et de poisson ;
  • Les plastiques biodégradables.
Quelles solutions adopter suivant l'endroit où vous habitez ?
  • Pour les particuliers qui ont un jardin, ils peuvent y installer un bac à compost.
  • Pour ceux qui vivent en appartement individuel, il existe le lombricomposteur. Des vers de terre se nourrissent des déchets pour en produire un engrais.
  • Pour ceux qui habitent en immeuble collectif, il est possible d'installer un bac à compost collectif, à condition que les habitants s'en occupent.
  • Les communes peuvent mettre à disposition des bacs de tri vert olive hermétiquement fermés aux points de collecte.
  • Du porte-à-porte peut aussi être organisé pour récupérer les bacs.
Il y aura donc bien une solution pour chacun. Aujourd'hui, aucune sanction n'est mentionnée dans le texte de loi. Il existe cependant une amende de 75 euros en cas de non-respect des consignes de tri des biodéchets.




 

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :

Newsletter immonot