Air Ambiant De Mon Logement - À Bonne Température Naturellement - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise des travaux - 13 Février 2020

Air ambiant de mon logement
à bonne température naturellement


Air ambiant de mon logement - à bonne température naturellement

Pour savourer le plaisir de vivre dans notre logement été comme hiver, il faut que l'air intérieur soit servi à bonne température. Un résultat qui n'est pas toujours facile à obtenir compte tenu des nombreuses journées de canicule et des quelques épisodes de froid. Face à la classique formule à base de climatisation, il existe des recettes maison tout aussi savoureuses et respectueuses de l'environnement.

"On ne peut pas revenir en arrière, on n'a que trop tardé en matière d'écologie", a récemment alerté Nicolas Hulot sur l'antenne de France Info. Un cri d'alarme qui nous rappelle combien nos usages doivent changer pour tenter de limiter le réchauffement climatique. Si le logement apporte des réponses avec ses réglementations thermiques, les occupants doivent aussi faire preuve de sens pratique. En évitant le recours systématique à la climatisation, nous pouvons apporter notre pierre à l'édifice sans trop sacrifier notre confort. Plutôt que les blocs climatiseurs à l'impact carbone évident, nous pouvons utiliser quelques solutions alternatives nous permettant de vivre mieux. Au menu fraîcheur pour cet été, découvrons les pompes à chaleur, puits canadiens et autres maisons bioclimatiques qui nous réservent des températures à point et quelques émissions en moins !

ÉTONNANT
Plancher chauffant rafraîchissant

La formule. Du chaud l'hiver et du frais l'été, voici la recette du plancher chauffant rafraîchissant qui nous sert une température à point tout au long de l'année. Avec cette solution, la surface du sol émet non pas des calories, mais des frigories. Sur le même principe que le plancher chauffant, des tubes noyés dans le sol assurent la diffusion de la fraîcheur douce avec toute l'inertie qui en découle. Avantage : aucun appareil de climatisation n'est visible dans la maison. Sur le plan sanitaire et de la qualité de l'air, aucune poussière n'est générée par un ventilateur de climatisation. Ce qui évite les problèmes de courants d'air, les risques d'allergies aux poussières et autres acariens…
Pour faire baisser la température, l'eau fraîche circule dans le plancher avec pour effet d'absorber les calories dans l'air ambiant. Et l'eau repasse en boucle dans un groupe froid pour être à nouveau refroidie.
Pour le fonctionnement du plancher, la pompe à chaleur semble le système le plus pertinent car elle permet de produire du froid peu agressif, agréable à vivre.
Température idéale ? Le plancher rafraîchissant nous sert une température avec 2 à 3° de moins que l'air ambiant. Ce qui s'apparente à un confort à l'ancienne, comme dans les maisons avec des murs épais qui préservaient de la chaleur et procuraient un bien-être unique.
L'avis du chef. Bien qu'agréable, le plancher rafraîchissant n'affiche pas la même efficacité qu'un vrai climatiseur mais il constitue une bonne alternative.

BIENTÔT LA RE 2020 Diminuer l'impact carbone des bâtiments, poursuivre l'amélioration de leur performance énergétique et en garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires, tels sont les grands objectifs de la RE 2020 (réglementation environnementale 2020). Elle s'appliquera aux constructions neuves à partir du 1er janvier 2021 en remplacement de la RT 2012.
 
 

MALIN
Le puits canadien

La formule. Le puits canadien consiste à faire passer une partie de l'air intérieur par des tuyaux enterrés dans le sol, avant qu'il ne pénètre dans la maison. Enfouis à une profondeur de 1 à 2 mètres, ces tuyaux servent à renouveler l'air. Cette sorte d'échangeur s'appuie sur le différentiel entre la température de l'air capté à l'extérieur du bâtiment (air ambiant) et celle du sol qui tend à devenir constante en profondeur. L'air qui circule dans ces canalisations va capter des frigories en période froide et des calories en période chaude.
Couplé à un équipement de ventilation, le puits canadien contribue à diffuser un air tempéré et confortable dans le logement. De plus, il apparaît nécessaire de coupler le puits canadien à une VMC double-flux qui permet de gérer les flux d'air entrant et sortant de l'habitation.
Température idéale ? Le puits canadien permet d'avoir un écart d'environ 10 à 15° entre la température extérieure et la température de l'air sortant.
L'avis du chef. Faisant partie intégrante de la stratégie chauffage/rafraîchissement d'une maison, le puits canadien ou climatique doit être intégré dans le projet de construction dès sa conception.

DÉFINITION Le puits canadien prend la forme d'un conduit enterré, au travers duquel de l'air, provenant de l'extérieur, circule pour être ensuite insufflé dans l'habitat. Au cours de ce flux, l'air échange ses calories ou frigories avec celles de la terre.

PRAGMATIQUE
La maison bio climatique

La formule. Une maison bioclimatique compose avec le climat et la nature environnante pour offrir à ses habitants des performances énergétiques élevées. Ce type de construction répond donc aux dernières exigences thermiques. Pour rappel, la RT 2012 a imposé aux nouveaux bâtiments une consommation énergétique inférieure à 50 kWh/m² et par an.
Premier défi pour les constructions bioclimatiques : savoir capter pleinement l'énergie du soleil. Afin d'optimiser au maximum les apports solaires, l'implantation de la maison doit suivre la course du soleil. Les ouvertures les plus grandes sont positionnées sur la façade sud.
Les orientations sud/est ou sud/ouest restent également avantageuses. Attention aux ouvertures à l'ouest car les grandes ouvertures risquent d'entraîner une surchauffe en été.
La maison bioclimatique fonctionne en parfaite harmonie avec le climat. Elle sait aussi se protéger du soleil lors de la saison chaude. Volets, rideaux, brise-soleil, décrochés de façade, préaux ou encore avancées de toit… tout est prévu pour ne profiter que des aspects bénéfiques de l'astre solaire.
Température idéale ? Une maison bioclimatique peut offrir une performance 40 % supérieure à l'actuelle RT 2012 et devance même la future réglementation environnementale 2020 !
L'avis du chef. L'installation d'un système de domotique qui comprend la fermeture automatique des volets et des brise-soleil, la gestion de la lumière constituent un surcoût mais procurent un gros bénéfice pour le fonctionnement de la maison bioclimatique.


La rédaction vous recommande :