Immonot, l'immobilier des notaires
Le notaire et l'immobilier - 8 Juillet 2021
Vente 36h-immo
Des enchères innovantes !

Vente 36h-immo - Des enchères innovantes !

Les nouvelles technologies se mettent au service de l'immobilier avec 36h-immo. Ces enchères en ligne allient rapidité, efficacité et sécurité. Le service de négociation de l'étude SAS Demi-Lune et associés nous fait part de son expérience au sujet d'un bien situé à Bihorel.

Pour quelles raisons avez-vous choisi la vente 36h-immo ?

Anne-Charlotte MATHIEU : La 36h-immo a retenu notre attention car elle permet d'allier un principe de vente aux enchères et la possibilité de répondre dans un délai très court aux acquéreurs potentiels. Surtout dans le cas de cette vente réalisée à Bihorel, quartier résidentiel très prisé.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le bien en vente et son environnement ?

Anne-Charlotte MATHIEU : Bihorel se situe à 5 minutes du centre-ville de Rouen. Véritable ville à la campagne, cette commune possède toutes les infrastructures et commodités de sa proche voisine (crèche, établissements scolaires, complexes sportifs, commerces…).Le bien mis en vente était une maison de ville de 5 pièces avec jardin, en parfait état.
Le prix de mise en vente était fixé à 283 500 €. Et par le biais des enchères, la vente s'est conclue à 370 500 €.

Comment vous êtes-vous préparée à cette vente et comment s'est-elle déroulée ?

Anne-Charlotte MATHIEU : Pour moi c'était une première. J'étais motivée car adepte de nouveauté concernant la commercialisation de nos biens immobiliers. J'ai été très bien entourée et accompagnée dans cette expérience, ce qui m'a permis de vite comprendre le mécanisme de la vente afin de pouvoir l'expliquer aux clients et leur démontrer toute son efficacité. Le déroulé de la vente 36h-immo est un processus stimulant car il comporte plusieurs étapes simultanées (mise en vente et possibilités d'enchères directes).

À votre avis, pourquoi les acquéreurs y ont vu une belle opportunité ?

Caroline CANVILLE : Je pense que les acquéreurs y ont vu l'opportunité de se positionner sur un bien que l'on pourrait qualifier de « rare », vu son emplacement et ses caractéristiques, pouvoir se porter acquéreur sans dépendre de l'ordre des visites et surtout sans précipitation. Actuellement, sur les secteurs prisés, beaucoup de biens sont vendus avant même que l'ensemble des candidats acquéreurs aient pu visiter le bien, ce qui est source d'insatisfaction. Avec la vente 36h-immo, ce sont les acquéreurs qui rythment les enchères !

Quels seraient vos arguments pour convaincre d'éventuels vendeurs à recourir à la vente 36h-immo ?

Caroline CANVILLE et Anne-Charlotte MATHIEU : Ils sont nombreux. Tout d'abord le prix.  Le vendeur fixe avec le négociateur son prix de réserve (prix en dessous duquel il ne souhaite pas vendre). Il ne prend donc aucun risque d'être contraint à vendre à un prix inférieur.  Mais l'idée est surtout pour lui de dépasser ce prix de réserve afin d'atteindre le juste prix, celui du marché.

Quels sont les autres atouts de la vente 36h-immo ?

Caroline CANVILLE et Anne-Charlotte MATHIEU : Ensuite, la sécurité et la transparence. Le négociateur accompagne le vendeur tout au long de la transaction, depuis la signature du mandat en passant par la réalisation des visites, jusqu'à la signature du compromis. Il n'y a qu'un seul interlocuteur qui suit le dossier de A à Z et collecte en amont toutes les informations nécessaires au bon déroulement de la vente. Toutes les offres sont faites en toute transparence sur une plateforme sécurisée et identique pour tous. Le négociateur effectuera une première « sélection » en fonction du profil des acquéreurs potentiels, afin de s'assurer de la qualité des dossiers de financement. Dans la liste des arguments, il ne faut pas oublier le délai.  Dans une vente « classique », le terme n'est jamais connu et cela peut être très long. Avec 36h-immo, cela n'existe pas.  Dans le cas de la vente de Bihorel, l'annonce a été diffusée le 3 mai et la vente s'est conclue le 18 mai. Le terme de la vente était fixé au 31 mai.

Que retirez-vous de cette expérience ?

Anne-Charlotte MATHIEU et Audrey DELACROIX : Même s'il a fallu mettre en place ce nouveau système de vente et se familiariser avec un nouvel outil, aucun regret ! Nous avons déjà renouvelé l'expérience car nous en avons retiré une satisfaction tant de la part du vendeur, par un prix atteint très confortable, que des acquéreurs qui ont trouvé leur future résidence principale.

Propos recueillis le 26/05/2021


La rédaction vous recommande :