Immonot, l'immobilier des notaires
Je finance mon projet - 25 Janvier 2023

Tableau d'amortissement
Le lire et le comprendre


Tableau d'amortissement - Le lire et le comprendre

Vous venez d'obtenir votre prêt immobilier. À cette occasion, le banquier vous a remis un tableau d'amortissement. Ce document à première vue plutôt rébarbatif est pourtant indispensable pour savoir où vous en êtes dans le remboursement de votre crédit.

Le tableau d'amortissement est un échéancier résumant les caractéristiques de votre prêt, mois par mois, pendant toute sa durée. Ce document indispensable vous permet de suivre l'évolution de votre prêt et de savoir où vous en êtes dans son remboursement. Il permet également d'anticiper votre budget et d'envisager un éventuel remboursement anticipé.

Un document obligatoire

L'établissement financier auprès duquel vous envisagez de souscrire le prêt est tenu de vous transmettre une offre de prêt accompagnée du tableau d'amortissement correspondant. Dès réception de ces documents, vous avez 10 jours de réflexion. Si vous acceptez la proposition, ils devront être renvoyés après signature à l'établissement bancaire qui pourra alors établir un échéancier définitif.

Des mots qui ont de l'importance

Pour bien comprendre un tableau d'amortissement, il est nécessaire de connaître la signification des termes plus ou moins techniques qui y figurent. Quelques exemples :

  • le montant de l'échéance : c'est la somme qui sera prélevée sur votre compte bancaire selon la périodicité choisie ;
  • l'amortissement du capital : c'est la fraction de remboursement du capital emprunté pour la période considérée (par exemple, dans le cas d'échéances mensuelles, il correspond à la fraction de remboursement pour le mois) ;
  • le montant du capital restant dû : il s'agit de la somme que vous auriez à rembourser à la banque si vous décidiez de résilier le contrat de prêt par anticipation, moins l'amortissement du capital du mois.

Tout est dit en quelques lignes et colonnes

Le tableau d'amortissement permet de faire le point sur les différentes caractéristiques du prêt et l'évolution de votre crédit.
Il récapitule notamment :

  • le montant total emprunté
  • le taux d'intérêt appliqué
  • la date des échéances
  • la part du capital remboursée
  • le capital restant dû
  • le coût global du crédit
  • le TAEG (taux annuel effectif global).
Sans oublier un rappel des modalités de l'assurance emprunteur si vous l'avez souscrite dans le même établissement que le prêt.
Si vous avez pris cette assurance auprès d'un autre organisme, son coût n'apparaîtra pas dans le tableau d'amortissement. À vous de faire le calcul nécessaire pour l'intégrer au coût du crédit.
 

Un document à conserver Le tableau d'amortissement doit être gardé tout au long du remboursement du crédit. Mais aussi après celui-ci. Au même titre que l'offre de prêt, le tableau d'amortissement doit être conservé par l'emprunteur pendant deux ans à compter de la date de remboursement de la dernière échéance.

Il peut évoluer dans le temps

Le tableau d'amortissement n'est pas figé. Il peut être amené à fluctuer dans le temps pour s'adapter à certains "événements".
Ce sera notamment le cas si vous demandez un report d'échéances (on parle aussi de différé d'amortissement) en cas de problèmes financiers (suite à un divorce, un licenciement…). Cette décision engendrera des intérêts supplémentaires et décalera la fin des remboursements.
Vous pouvez également choisir de moduler les échéances et les augmenter, ou les diminuer, en fonction de votre budget. Généralement, cette possibilité est assortie de conditions. Autre exemple, vous pouvez décider de rembourser le prêt par anticipation ce qui entraînera la création d'un nouveau tableau d'amortissement faisant le point sur le capital et les intérêts restant dus. Ce nouveau document permettra de calculer les indemnités de remboursement anticipé dont vous devrez vous acquitter.

Que pensez-vous de cet article ?


La rédaction vous recommande :

Newsletter immonot

Lire la suite