Par Stéphanie Swiklinski, le 8 Novembre 2018 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - People

Olivier MASMONTEIL, peintre contemporain aux multiples talents, diplômé de l'École des Beaux-Arts de Bordeaux, nous ravit aujourd'hui par la sortie de son livre, une monographie sur ses 20 dernières années de peinture.

Qu'est-ce qui a motivé la réalisation d'un livre d'art ?

Quand on est artiste-peintre à 45 ans, on a envie de faire un bilan sur le passé, sur ses 20 dernières années de peinture. Ce livre, c'est 2 ans de travail en étroite collaboration avec mon éditeur et mon équipe des éditions du "Cercle d'art". L'idée de ce livre était pour moi de me dessaisir de mon travail pour le redécouvrir. L'objectif a été atteint en donnant la vie à un "vrai" livre de peintre, sans chronologie, que l'on peut ouvrir à n'importe quelle page et qui permet de s'émerveiller sur chaque tableau.
"Quand on repose mon livre, je veux qu'on ait l'impression d'avoir de la peinture sur les doigts !"

Qu'est-ce qui caractérise votre peinture et où trouvez-vous votre inspiration ?

Ma peinture est une peinture qui revisite l'histoire de l'art, une sorte de contemplation. Elle est le résultat de voyages à la fois dans le temps et dans l'espace. Je trouve en effet mon inspiration dans les musées et lors de voyages sur les routes du monde entier. Des tableaux ont ainsi vu le jour après un tour du monde en Asie ou en Amérique du Sud et parfois, tout simplement, en retournant en Corrèze, lieu de mon enfance.



Comment utiliser une toile pour meubler son appartement ou sa maison ?

Une œuvre d'art ce n'est pas un simple élément de décoration, on vit avec. On s'interroge tout au long de sa vie en la contemplant, on la change de place au gré de ses humeurs. C'est comme un livre que l'on aime, il faut se l'approprier. On l'aime, puis on la déteste au fil du temps.

Quel est votre lieu de prédilection pour peindre ?

C'est mon atelier à PARIS, une tour d'ivoire dans laquelle j'aime avoir mes petits rituels, mes objets fétiches.

Et votre maison idéale ?

C'est une maison à la campagne, au bord d'une rivière comme la Dordogne ou la Doustre. L'idéal serait de pouvoir y pêcher la truite ou le saumon car je suis un passionné de la pêche à la mouche.

Quelle est votre couleur préférée ?

Le bleu qui m'évoque à la fois l'eau et le ciel, thème que j'aime aborder dans mes toiles.



Quelle image avez-vous du notariat ?

Une image paternelle bien entendu, car le notariat est une tradition familiale ; mon père est notaire et avant mon grand-père… Une voie qui était donc toute tracée pour moi mais qui ne m'a pas plu du tout, après un passage en faculté de droit ! C'est pourtant un beau métier sur la transmission, la famille… Le notaire incarne bien l'image de la confiance, quelqu'un à qui on peut tout confier.
  •  Imprimer