Par Christophe Raffaillac, le 8 Septembre 2018 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - People

Après avoir accompagné les coureurs du Tour de France en tant que médecin chef, Gérard Porte est venu encourager et conseiller les notaires à l'occasion de leur championnat de France cycliste. Sur cette Cyclonot se déroulant à Sassay (41), il s'est confié à immonot et a confirmé que "tout roule" pour se forger une bonne santé à tout âge, grâce au vélo.
 

Quels conseils donnez-vous aux coureurs qui préparent un évènement sportif ?

Gérard Porte : Pour préparer une compétition cycliste, il faut s'entraîner. C'est la première règle, il faut s'y prendre suffisamment longtemps à l'avance, et rouler régulièrement, aussi bien en durée qu'en intensité. À côté de cela, il faut soigner son hygiène de vie : avoir une bonne alimentation, éviter les boissons alcoolisées et s'accorder du repos. Notre quotidien nous impose un rythme intense, il faut par conséquent savoir récupérer pour être en forme le jour d'une course.

Pourquoi le vélo est-il un bon sport pour la santé ?

Gérard Porte : Le cyclisme est un excellent sport car c'est une activité portée. Il ne malmène pas l'appareil locomoteur et il n'engendre pas de sauts répétés comme la course à pied qui peut provoquer des micro traumatismes. Ensuite, c'est un sport prolongé, le cœur et les poumons travaillent de manière progressive plusieurs heures durant. C'est une discipline où l'on roule régulièrement, où l'effort est enchaîné et sans à-coups, c'est particulièrement bon pour le fonctionnement cardio-respiratoire de notre organisme. Le cyclisme est un sport qui ne présente pratiquement pas de contre-indication.

Peut-on pratiquer le cyclisme à tout âge ?

Gérard Porte : Oui, le cyclisme se pratique chez toutes les générations, depuis les petits enfants qui s'initient au vélo avec des roues stabilisatrices, jusqu'aux personnes d'un âge plus avancé. Des exemples de centenaires, qui roulent régulièrement et arrivent encore à battre des records de l'heure, nous prouvent que le vélo participe à cette belle longévité. En adaptant son allure à ses capacités, nous pouvons tous être en mesure de pratiquer le vélo de manière prolongée.

Depuis votre passage sur le tour de France, quels liens avez-vous conservé avec le monde du cyclisme ?

Gérard Porte : J'ai cessé mon activité en tant que médecin chef car les années passent, mais je reste en contact avec la direction du tour de France. Je m'intéresse aux grandes courses cyclistes et j'éprouve un grand plaisir à à suivre des épreuves comme la Cyclonot aujourd'hui. J'aime retrouver cette ambiance du monde cycliste, mêlant compétition et convivialité, où l'effort des coureurs mérite toujours d'être salué !

Coup de projecteur sur la Cyclonot 2018

Fidèle à ses origines, cette 23e édition du Championnat de France cycliste du notariat a réuni les coureurs dans un esprit de sportivité et de convivialité. Celle Cyclonot a fait étape les 7 et 8 septembre derniers à Sassay, sur les terres des notaires du Loir-et-Cher.
Pour sa deuxième participation à la Cyclonot, Arthur Goumon, 25 ans, vient déloger Nicolas Pelleriaux plusieurs fois vainqueur. Mais ce podium reflète avant tout un bel état d'esprit, où la confraternité n'a pas manqué de s'exprimer tout au long de la compétition.
Ce fut l'occasion de décerner bien d'autres titres, comme ceux qui ont été attribués à la chambre des notaires la plus représentée, à l'étude la plus mobilisée, au cycliste le plus méritant… histoire de rappeler que la Cyclonot veut avant tout fédérer les bonnes volontés dans la bonne humeur :)
  •  Imprimer