Assurance Emprunteur : L'occasion De Renégocier - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 23 December 2014

Assurance emprunteur : l'occasion de renégocier

CR
Christophe Raffaillac

Assurance emprunteur : l'occasion de renégocier

Si vous faites racheter votre crédit immobilier, vous pouvez "faire d'une pierre deux coups" ! Profitez-en pour renégocier votre assurance emprunteur. Une bonne occasion de comparer les offres, car vous n'êtes pas obligé de souscrire cette garantie auprès de la banque qui vous prête.

Alors que les taux de crédit immobilier ont fortement baissé, la part que représente l'assurance emprunteur n'a pas suivi la même évolution. Mais la réglementation permet de renégocier son assurance à des moments clés ! Quelles conditions faut-il réunir pour changer la donne ?

Recherchez les bonnes garanties
L'assurance emprunteur n'est pas obligatoire, mais vivement conseillée. Car dans bien des cas, l'établissement prêteur l'exige pour couvrir les usagers en cas de décès, chômage ou invalidité. Une prudente précaution compte tenu de l'engagement que représente un projet immobilier. Et depuis la loi Lagarde de 2010, l'emprunteur peut souscrire son assurance dans un autre établissement que celui qui réalise le prêt immobilier, à condition de bénéficier de garanties comparables.
⇒ Conseil : faites jouer la concurrence et comparez les prestations des assureurs

Renégociez au bon moment
Pour changer d'assureur, il faut être en situation de faire racheter un prêt en cours ou d'en contracter un nouveau. Mais la loi sur la consommation du mois de juillet 2014 introduit plus de souplesse dans le choix de son assurance emprunteur. En effet, elle accorde un délai d'un an, à compter de la signature du contrat, pour renégocier l'assurance décès-invalidité liée à son crédit. C'est une occasion à saisir lorsque l'on sait que cette garantie représente environ 20 % du coût total d'un crédit.
⇒ Conseil : vous disposez d'1 an pour changer d'assureur à compter de la signature du contrat

Calculez vos économies
Alors que le coût du crédit immobilier diminue sensiblement, celui de l'assurance emprunteur demeure stable. Il pèse pour une part non négligeable dans le coût total, puisque le taux varie de 0,20 à 0,40 % du capital emprunté. Ce qui pour un prêt de 200 000 €, au taux de 2,40 % avec une assurance à 0,36 %, représente un coût de crédit de 49 153 € dont 10 800 € d'assurance. Un rapide comparatif avec les conditions du marché en 2011 permet de s'apercevoir que la part de l'assurance a presque doublé en 3 ans (voir tableau comparatif ci-dessous).

Crédit de 200 000 € sur 15 ans décembre 2014 décembre 2011
Taux de crédit (hors assurance) 2,40 % 4,50 %
Coût du crédit 49 153 € 86 197 €
Taux assurance 0,36 % 0,36 %
Coût de l'assurance 10 800 € 10 800 €
Part de l'assurance 22 % 12,5 %

 

 

 

 

 

Source : Meilleur taux

Certes, les aléas de la vie constituent toujours les mêmes risques, alors que les conditions sur les marchés financiers ont évolué en 3 ans, mais les banques ont tout intérêt à capter un maximum de clientèle pour préserver la rentabilité des dossiers de crédit immobilier. À l'heure de la renégociation, il importe de trouver l'assurance de prêt qui limitera au maximum les mensualités.
⇒ Conseil : calculez le coût total du crédit intégrant les mensualités et l'assurance

CR