Éviter Le Stress Du Déménagement - Nos 10 Conseils - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires

Éviter le stress du déménagement
Nos 10 conseils


Éviter le stress du déménagement - Nos 10 conseils

Chaque année, ce sont près de trois millions de Français qui déménagent. Pour plus des trois quarts d'entre eux, cet événement constitue une source d'appréhension. En effet, éviter le stress du déménagement demande de la préparation et de la méthode. Nous vous donnons 10 conseils experts afin de vous y aider.

N°1 : Choisir le moment idéal

La date que vous choisissez pour déménager a une importance capitale. Cela est d'autant plus vrai si vous décidez de vous faire aider par des professionnels. En effet, pour cette raison, mais également pour votre budget, il y a des périodes à éviter.
Les mois d'été et la fin de l'année sont les périodes rouges en matière de déménagement. Ce sont les périodes les plus prisées pour changer de logement. Or, ce sont aussi les plus chères en raison de cette forte demande ! Par ailleurs, il vous coûtera moins cher de déménager en semaine plutôt que durant un week-end.
Enfin, même si vous souhaitez organiser seul votre déménagement, évitez à tout prix la fin du mois. Ce sont les jours où la plupart des baux arrivent à échéance. Les compagnies de location d'utilitaires en profitent donc pour facturer leurs services bien plus cher.

N°2 : Consultez le règlement de la copropriété

Avant de déménager, il est judicieux de prévenir vos voisins pour les nuisances occasionnées. Cependant, il faut également que vous pensiez à consulter le règlement de la copropriété. En effet, chaque syndic a des règles bien précises concernant les déménagements.
Cela est valable pour celui du logement que vous quittez comme pour celui du logement que vous intégrez. Sachez qu'il arrive, par exemple, que l'utilisation de l'ascenseur ou le passage par les escaliers soient interdits.

N°3 : Sollicitez les aides auxquelles vous avez droit

Grâce à certaines aides, vous pouvez alléger le coût de votre déménagement. Le Fonds de solidarité pour le logement, par exemple, peut vous aider à financer jusqu'à votre installation. Si vous déménagez à l'arrivée d'un nouvel enfant, la CAF vous propose une aide de près de 1 000€.
Pour pouvoir avancer les premiers mois de loyer, le Mobili-pass d'Action logement existe également lorsque le déménagement a lieu pour des raisons professionnelles.
Peu importe votre situation, renseignez-vous sur vos droits afin de ne pas passer à côté d'une aide de l'Etat.

N°4 : Faites appel à des professionnels

Faire appel à des déménageurs professionnels peut vous décharger d'un stress supplémentaire. Vous pouvez choisir précisément les services que vous souhaitez. Vous pouvez aussi opter pour une formule à l'heure selon vos besoins.
Enfin, il existe un service coûteux mais complet où vous n'avez à vous soucier de rien. Les déménageurs s'occuperont de tout à votre place, de l'emballage de vos affaires jusqu'au rangement de celles-ci dans le nouveau logement.
En amont de votre déménagement et dans le cadre d'une opération de vente, il est également intéressant d'avoir recours à des professionnels de l'immobilier. Que ce soit un notaire, une agence immobilière ou n'importe quels autres professionnels, vous serez accompagné de façon optimale au cours de votre vente. De quoi vous assurer un changement de logement en toute tranquillité.

N°5 : Faites votre changement d'adresse auprès de tous les organismes concernés

Vous devez communiquer votre nouvelle adresse à tous les organismes qui possèdent encore votre adresse actuelle. Anticiper ce moment est important, mais nul besoin de le faire trop longtemps en amont. En effet, votre courrier risquerait de se perdre.
L'Etat vous propose un système centralisé afin de faire le nécessaire auprès des impôts, de la Sécurité sociale et de votre fournisseur d'énergie, entre autres organismes officiels. Pensez à utiliser ce dispositif pour vous simplifier la tâche.

N°6 : Faites le tri

Nul besoin d'emmener avec vous des affaires dont vous ne voulez plus. De plus, les revendre avant de partir est un bon moyen de tirer quelques bénéfices. Pensez à les mettre en vente sur différents sites et applications.
Cela vous évitera également d'emballer des affaires dont vous souhaiterez vous débarrasser rapidement ainsi que d'encombrer votre nouveau logement.

N°7 : Évaluez le volume de vos possessions

Un professionnel peut évaluer le volume que prendront vos meubles et affaires en se déplaçant chez vous. Il établira ainsi un devis. Cependant, il n'est pas rare qu'il faille, en définitive, un camion plus grand ou plusieurs allers-retours pour tout déplacer.
Parfois, il vaut donc mieux que vous estimiez vous-même le volume, en prévoyant une marge. Pour connaître grossièrement le volume de vos affaires, divisez le nombre de mètres carrés de votre logement par deux.

N°8 : Souscrivez une assurance adéquate

D'abord, sachez que votre assurance habitation peut couvrir à la fois le logement que vous quittez et celui que vous intégrez durant le déménagement. Vérifiez donc votre contrat avant de payer deux assurances distinctes!
De plus, vous pouvez prévenir vos assureurs (mutuelle, automobile) du déménagement. Ainsi, vous pourrez couvrir vos biens et les personnes qui vous aideront en cas d'accident pendant le déménagement.

N°9 : Emballez et étiquetez soigneusement vos affaires

Équipez-vous, achetez le matériel adapté et faites soigneusement vos cartons. Une simple négligence peut entraîner beaucoup de casse. Par ailleurs, privilégiez les petits cartons pour les objets lourds. Évitez de prendre plusieurs tailles de cartons, vous risqueriez d'avoir bien du mal à les empiler.
Autre astuce, détaillez le contenu de chaque carton directement sur le carton. Vous pouvez aussi établir un code couleur et l'expliquer aux déménageurs. Enfin, notez la pièce dans laquelle chaque carton devra être déballé.

N°10 : Procédez à une vérification finale

Si vous avez fait appel à un professionnel, déballez de suite vos cartons. Vérifiez l'état de vos meubles. Ces vérifications doivent être faites au départ de l'ancien logement et à l'arrivée dans votre nouvelle demeure.
Si vous relevez un quelconque problème, vous avez dix jours pour vous retourner contre les professionnels qui ont assuré votre déménagement.


La rédaction vous recommande :