Publié le 23 April 2019  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Elles commencent à arriver dans les boîtes aux lettres. Parfois à votre plus grand étonnement car vous pensiez en être dispensé.  Eh oui, cette année encore vous devrez remplir votre déclaration de revenus malgré le prélèvement à la source.

C'est parti ! La campagne de déclaration des revenus est lancée depuis début avril. Certains d'entre vous pensaient peut-être en être dispensés du fait du prélèvement à la source. Eh bien non. Cette année encore, vous n'y couperez pas. Pourquoi me direz-vous ? Tout simplement parce que cette déclaration permet :
  • de faire le bilan de vos revenus 2018 et des dépenses ouvrant droit à crédit ou réduction d'impôt ;
  • de mettre à jour votre taux de prélèvement à la source applicable à compter de septembre 2019 (sauf si vous avez déclaré depuis le début de l'année un changement de situation de famille ou signalé une baisse de vos revenus 2019, auquel cas votre taux reste applicable tout au long de l'année) ;
  • de vérifier et éventuellement modifier les informations relatives à votre état civil, votre situation familiale (Pacs, divorce, naissance d'un enfant…), vos coordonnées bancaires…
Théoriquement, la déclaration de revenus doit obligatoirement se faire en ligne, quel que soit le montant des revenus. Cependant, la déclaration papier est encore possible pour les contribuables dont la résidence principale est en "zone blanche" (et donc ne pouvant pas accéder à internet) ou les personnes dans l'incapacité d'effectuer cette démarche (personnes âgées…).
Côté calendrier, les déclarations via internet devront être faites au plus tard entre le 21 mai et le 4 juin en fonction du département de la résidence principale :
  • départements  01 à 19 : mardi 21 mai 2019 (minuit)
  • départements 20 à 49 : mardi 28 mai 2019 (minuit)
  • départements 50 à 974/976 : mardi 4 juin 2019 (minuit).
Pour les déclarations papier, la date limite est fixée au 16 mai minuit.

On en parle

Il est envisagé de rendre facultative dès l'an prochain cette déclaration annuelle pour les contribuables dont les revenus ne changent pas d'une année sur l'autre. La déclaration resterait nécessaire pour les travailleurs indépendants et pour les contribuables bénéficiant de crédits ou réductions d'impôts.
  •  Imprimer