Publié le 31 août 2018  par Marie-christine Ménoire dans Actualités

Finies les vacances ! L'heure de la rentrée a sonné. Comme tous les ans, vos charmantes têtes blondes vont revenir à la maison avec des papiers à remplir ou à consulter. Et parmi eux, des propositions d'assurance scolaire. Comme à chaque fois, vous allez vous demander si c'est utile d'en souscrire une ou pas.

Est-ce obligatoire de souscrire une assurance scolaire ?

Première chose à savoir : juridiquement, rien ni personne ne vous oblige à souscrire une assurance scolaire pour les activités scolaires obligatoires prévues dans le programme, même si elles se déroulent en dehors de l'établissement (cours d'EPS, piscine…). Par contre, cette assurance est exigée pour les activités périscolaires et facultatives organisées par l'école (sorties scolaires, séjours linguistiques, classes de neige…), ainsi que pour les enfants qui mangent à la cantine ou restent à la garderie après les cours.
Par contre, même si cette assurance scolaire n'est pas obligatoire, elle est fortement conseillée afin de garantir les éventuels dommages causés ou subis par votre enfant (lunettes cassées, chute de vélo lors du trajet maison/école…).

Comment choisir son assurance scolaire ?

Il est important d'adapter l'assurance aux activités de l'enfant. Pour cela, il existe deux formules de garanties plus ou moins étendues :
  • l'assurance scolaire qui garantira les activités organisées par l'établissement et sur le trajet de l'école
  • l'assurance scolaire et extra-scolaire grâce à laquelle votre enfant sera assuré toute l'année et quelles que soient les circonstances (dans le cadre scolaire ou extra-scolaire). Veillez à ce que le contrat proposé couvre également les sports pratiqués par l'enfant.
Ensuite, vous aurez le choix entre :
  • la garantie responsabilité civile qui couvre les conséquences des dommages causés par votre enfant, qu'il soit responsable ou non ;
  • la garantie individuelle accident qui couvre les dommages corporels subis par l'enfant, qu'il soit responsable ou non.
Certaines assurances prévoient, en plus, des services d'assistance permettant par exemple le suivi des cours à domicile ou couvrant les frais d'hospitalisation

Attention aux doublons

Être bien assuré, c'est bien. Par contre, être trop assuré ne sert à rien et, en plus, peut peser lourd dans votre budget. Avant de souscrire une assurance scolaire, prenez le temps de relire votre contrat d'assurance multirisque habitation. Si les garanties qu'elle comporte ne couvrent pas suffisamment votre enfant dans toutes ses activités, n'hésitez pas à souscrire une assurance scolaire.
  •  Imprimer