Laissez-vous Séduire Par Le SPA ! - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
J'aménage mon logement - 24 Décembre 2019

Laissez-vous séduire par le SPA !


Laissez-vous séduire par le SPA !

Qui n'a pas rêvé, après une journée harassante et stressante, de profiter des plaisirs et bienfaits de l'eau. Vous n'avez pas de jardin ou il est trop petit pour y installer une piscine ? Peu importe, le SPA sera une parfaite alternative.

Le SPA
Une vraie cure de jouvence

Les bienfaits des bains chauds étaient déjà connus par nos ancêtres gaulois ou encore grecs qui se rendaient régulièrement aux thermes… Cela fait donc des millénaires qu'aux quatre coins du monde, ce que l'on appelle aujourd'hui SPA est reconnu pour ses effets positifs à tous les niveaux :

  • pour ses bienfaits physiques. L'action combinée de l'eau chaude, des jets, des remous améliore la circulation, abaisse les tensions artérielles, soulage les douleurs liées aux rhumatismes, traumatismes musculaires… Et ce ne sont là que quelques exemples de ses nombreuses vertus. C'est une vraie thalasso à domicile ;
  • pour ses effets sur le mental. Le SPA est bien connu pour ses vertus relaxantes et aide à lutter contre le stress et le surmenage. Une séance de SPA permet de "déconnecter" du quotidien et procure une sensation de bien-être hautement bénéfique. En effet, le SPA stimule la production d'endorphines plus connues sous le nom "d'hormones du bonheur".  Si vous pouvez profiter du SPA seul, ce peut être aussi l'occasion de partager un moment convivial en famille ou entre amis.

SPA ou Jacuzzi ? Vous vous demandez quelle est la différence entre les deux terminologies ? Eh bien il n'y en a pas. Jacuzzi est en fait le nom de famille du "créateur" de ce procédé qui s'en est servi pour soulager les problèmes d'arthrose d'un membre de sa famille grâce à des massages par jets d'eau. Ce n'est que dans les années 70 qu'est apparu le terme de SPA qui viendrait de la contraction des mots latins : "Sanitas Per Aqua…" (Santé Par l'Eau).

Bien choisir son spa

C'est comme pour tout. Le choix d'un SPA devra être réfléchi et il faudra se pencher attentivement notamment sur :

  • son emplacement. Si vous voulez profiter de votre SPA toute l'année et quelle que soit la météo, l'intérieur est l'idéal. Mais sachez que pour des contraintes liées à l'humidité, l'encombrement… il lui faudra une pièce rien que pour lui. Attention aussi à la solidité du sol (il doit pouvoir supporter le poids du SPA rempli). Dans la mesure du possible, pour éviter tout accident "domestique", il est préférable de l'installer au rez-de-chaussée. En cas de fuite, il fera moins de dégâts. Une véranda conviendra très bien. Vous devrez également faire attention au revêtement de sol qui devra résister à l'eau en cas d'éclaboussures ou de problèmes d'étanchéité. Une bonne aération sera également nécessaire pour éviter la moisissure. Si vous possédez un jardin ou une terrasse, c'est l'option idéale. Il faudra cependant bien choisir son exposition et vous protéger des regards indiscrets des voisins et passants ;
  • son utilisation : loisirs et détente ou pour des raisons plus " thérapeutiques " (massage…). Dans cette dernière hypothèse, il faudra être plus attentif aux types de jets installés, leur nombre et leur puissance. Certains modèles proposeront même des options d'aromathérapie par exemple avec des emplacements spécialement prévus dans le SPA pour accueillir des huiles essentielles liquides ou sous forme de billes ;
  • son isolation afin de conserver la température de l'eau désirée le plus longtemps possible et limiter les recours au système de chauffage. Et par voie de conséquence, réduire la facture d'électricité. Une mauvaise isolation entraîne une déperdition de chaleur et une consommation énergétique plus importante avec le coût financier que cela engendre. Cette isolation se fera soit par la pose d'une feuille d'aluminium entre l'habillage du SPA et la coque du bassin soit par de la mousse isolante qui protègera les canalisations des écarts de température et évitera les fissures et les fuites ;
  • l'ergonomie, l'assise et le confort.

Il y a même des SPA de nage Pour les plus sportifs ou pour les personnes souhaitant prolonger leurs séances de rééducation ou de kiné, certains SPA sont équipés d'un système de contre-courant plus ou moins intense. Il existe même des SPA de fitness pour faire votre aqua gym à domicile.

Différents types de spa

Selon la place dont vous disposez, votre budget et l'utilisation que vous voulez en faire… vous aurez la possibilité de choisir entre plusieurs types de SPA :

  • le gonflable. Basé sur le même principe que la piscine gonflable, ce type de SPA est peu onéreux. Destiné essentiellement à la relaxation, son installation est simple et rapide (il suffit de le gonfler grâce à une pompe électrique et de le remplir d'eau), il se dégonfle, se range et se déplace très facilement et vous pouvez l'amener n'importe où,
  • le SPA posé. Pas de gros travaux pour ce type de SPA qui pourra se déplacer facilement,
  • le semi enterré. Il nécessite des travaux d'aménagement, mais est plus facile d'accès et s'intègre bien dans l'environnement,
  • l'enterré. Très esthétique, il donnera une nette plus-value à votre maison. Mais son installation demandera des travaux d'aménagement plus importants tels qu'une plomberie autonome, un local technique (pour permettre l'accès à la plomberie, à la filtration, au chauffage), un branchement électrique… Le recours à un professionnel est nécessaire pour une installation zéro défaut,
  • le portable. Avec lui aucune contrainte d'installation. Il suffit de le poser sur le sol (plat et solide), le raccorder à une arrivée d'eau et à une prise électrique. Pas besoin de raccordement de plomberie ou de local technique.

Des astuces pour réduire sa consommation d'énergie

Surtout s'il est installé à l'extérieur, un SPA peut vite devenir très "énergivore". La consommation en électricité va dépendre de plusieurs facteurs : la puissance du réchauffeur électrique, le nombre et la puissance des pompes de massages, la puissance du système de filtration, le nombre d'heures où elle va fonctionner par jour, la puissance de la pompe de circulation, le volume d'eau que peut contenir le SPA…
Outre une bonne isolation, il est possible de réduire la note d'électricité en :

  • utilisant une couverture isolante pour limiter la baisse de température de l'eau et réduire la consommation électrique. L'eau est plus facilement maintenue à température et reste plus facilement claire et pure. Ce sera également un moyen d'éviter les salissures qui pourraient tomber dans l'eau et de sécuriser votre spa en évitant notamment aux enfants de l'utiliser sans la présence d'adultes ;
  • nettoyant régulièrement les filtres pour éviter qu'ils ne s'encrassent et obligent la pompe à travailler plus et plus longtemps et donc à consommer davantage ;
  • évitant les écarts de température entre deux séances. Et surtout ne pas couper le système de chauffage après chaque utilisation. Ce serait pire que tout. Il est préférable de maintenir une température constante.

Autorisation ou pas ? L'installation d'un SPA ne nécessite pas de déclaration préalable de travaux à partir du moment où il s'agit d'une structure non couverte, démontable ou transportable, d'une surface inférieure à 20 m2 et d'une hauteur hors-sol inférieure à 1 m. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à vous rendre à votre mairie pour vérifier les règles d'urbanisme spécifiques qui pourraient s'appliquer à votre commune. D'un point de vue " technique ", le Spa doit être posé sur une surface plane et stable. Prévoyez une arrivée d'électricité à proximité et assurez-vous que votre installation électrique soit conforme et adaptée.


La rédaction vous recommande :