Un Bassin Fleuri - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise des travaux - 19 Janvier 2017

Un bassin fleuri


Un bassin fleuri

On ne peut concevoir un bassin sans la présence de fleurs aquatiques diversifiées. Choisissez d'abord des plantes indigènes, et gardez les plantes exotiques pour les années suivantes, quand vous serez plus expérimenté.

Les plantes à feuillage flottant

Pour votre bassin, choisissez essentiellement des plantes indigènes et gardez pour les années suivantes, quand vous serez plus expérimenté, les plantes exotiques d'autant que la température de l'eau de votre bassin ne devra jamais descendre en dessous de 10°.

  • L'Aponogeton. Ses fleurs au parfum de vanille s'épanouissent au printemps et en automne quand les autres déclinent. Ses tiges plongent à 55 centimètres dans la vase et ses fleurs peuvent atteindre 12 centimètres au-dessus du niveau de l'eau. À planter de mai à septembre.
  • Le Lotus ou Nelumbo. C'est la fleur sacrée des Indes. Ses fleurs majestueuses blanches, roses ou rouges s'épanouissent de juillet à septembre. Elles dominent largement les autres de leurs tailles élevées, souvent un mètre. Attention, elle est sensible aux pucerons. Si vous habitez une région où les hivers sont rigoureux, à l'automne arrachez les rhizomes et conservez-les dans du sable.
  •  Le Nénuphar ou Nymphea. C'est la plante typique des jardins français. Choisissez une espèce rustique qui résistera à toutes les températures. Ses couleurs, du blanc au rouge en passant par le brun et l'orange. À planter d'avril à juin.

Les plantes à feuillage immergé

L'Elodia ou Peste d'eau. Malgré ce nom peu engageant, elle possède de nombreuses qualités dont la principale sera d'oxygéner l'eau et de résister à la pollution, ce qu'apprécient beaucoup les poissons à l'époque du fraie. Développement rapide jusqu'à deux mètres. À citer aussi pour leurs feuillages décoratifs, l'Alœs aquatique et la Cératophyle.

Les plantes à feuillage émergé

Elles sont vivaces et vivent au bord de l'eau. Citons l'Acorus, l'Alisma, le Caltha, l'Iris, le Myosotis, les Bambous, les Fougères, les Primevères et aussi pour les variétés dont la hauteur peut atteindre jusqu'à dix mètres, le Saule, le Cyprès et naturellement le Peuplier.

Les plantes nageantes

Ce sont probablement celles qui attirent le plus notre attention dans la mesure où leur emplacement peut changer en fonction du vent et du courant. La plus emblématique, la Trapa ou Châtaigne d'eau. Ses feuilles vertes deviennent rouges en automne. Ses fruits sont comestibles et riches en fer. Elle hiberne sans problème et réapparaît au printemps.

René Margeridon

6 grandes catégories

On peut classer les espèces indigènes en six grandes catégories qui possèdent un éventail de couleurs et de formes susceptibles de satisfaire le goût de chacun.


La rédaction vous recommande :