Immonot, l'immobilier des notaires
Je réalise des travaux - 21 Mai 2021
Énergie solaire
Tombez dans le panneau !

Énergie solaire - Tombez dans le panneau !

Scintillant sur le toit des maisons, ils embarquent une technologie qui fait merveille pour capter les rayons du soleil. Les panneaux photovoltaïques réfléchissent la lumière dans la bonne direction pour diminuer la consommation ou assurer la production d'électricité.

La nécessaire transition énergétique nous conduit à prendre un tournant pour recourir aux énergies renouvelables et autoriser le bon fonctionnement de nos habitations. Le solaire, l'hydroélectricité, l'éolien, la biomasse, la géothermie constituent des ressources inépuisables, stratégiques à capter. À l'instar du photovoltaïque qui produit de l'électricité grâce aux panneaux positionnés sur le toit de nombreux logements individuels ou bâtiments professionnels. Dans quelles mesures faut-il en installer pour assurer sa consommation ou se lancer dans la production d'électricité ?

Des panneaux où le courant passe bien

Face à la hausse du coût de l'énergie, les panneaux photovoltaïques permettent, au choix, d'autoconsommer et/ou de revendre de l'électricité. En plus d'être rentable, cette installation s'inscrit dans une logique environnementale. Reste à trouver la bonne équation entre le nombre de panneaux à installer et les kilowattheures à espérer.
Combien de panneaux installer ? La principale caractéristique à connaître pour juger de la performance d'un panneau solaire photovoltaïque repose sur sa puissance en kWc. Elle mesure sa capacité à produire de l'électricité et dépend de sa surface. Les installations les plus courantes font donc de 1,5 à 3 kWc, ce qui représente de 9 à 18 m² de panneaux solaires.

AUTORISATIONS Tout particulier qui souhaite faire installer des panneaux photovoltaïques ou des capteurs solaires sur le toit de sa maison doit en principe déclarer les travaux à la mairie de sa localité en vertu du Code de l'urbanisme.

La high tech coiffe la maison

Adieu les tuiles ou ardoises, le toit se pare d'une nouvelle couverture chauffante. Reste à choisir les panneaux qui vont assurer une bonne production et  rayonner dans la bonne direction.
Quelle technologie adopter ? Grâce à des matériaux dits "semi-conducteurs", les panneaux photovoltaïques produisent de l'électricité lorsqu'ils sont éclairés par le soleil. Les cellules qui les composent transforment l'énergie solaire en un courant continu. Celui-ci est transformé en courant alternatif par un onduleur pour la revente au réseau ou pour son autoconsommation. Pour cela, ils doivent recevoir le maximum d'énergie lumineuse, et bénéficier idéalement d'une exposition plein sud afin d'assurer le meilleur rendement.
Avec une pose dite "intégration au bâti", les panneaux solaires se substituent au toit. Cela nécessite une parfaite étanchéité puisque les panneaux remplacent les tuiles sur une portion de la couverture. À l'inverse, avec une "intégration simplifiée au bâti", ils sont positionnés parallèlement au plan de la toiture et n'assurent pas l'étanchéité des toits. Enfin, ils peuvent être en surimposition, installés au-dessus de la toiture, sans en altérer l'étanchéité.

  • CHIFFRE CLÉ •  1 659 €/an, c'est le montant moyen des économies réalisées grâce à une installation de panneaux photovoltaïques de 6 kW.

Des factures d'électricité qui fondent

Une fois les panneaux installés, reste à les utiliser au mieux pour satisfaire à sa consommation d'électricité en fonction des objectifs fixés.
Comment gérer sa production d'électricité ? Trois possibilités s'offrent aux détenteurs de panneaux solaires photovoltaïques :

  • revendre totalement la production d'énergie à un fournisseur ;
  • opter pour une commercialisation partiellement avec la possibilité de tendre vers l'autoconsommation, c'est-à-dire de consommer seulement l'électricité générée ;
  • consommer toute la production, à condition que l'installation soit intégrée au bâti pour bénéficier du tarif préférentiel.
Suivant la région, une installation génère un revenu de 900 € pour 3 kWc à 1 800 € pour 6 kWc par an. Quant à l'investissement, une installation complète de panneaux solaires photovoltaïques revient à environ 1.000 € / m².

Des revenus qui tombent du ciel !

S'il peut être tentant de consommer l'électricité produite soi-même, il s'avère plus rentable de la revendre.
Comment négocier son électricité ? L'énergie produite par les panneaux photovoltaïques doit être raccordée au réseau électrique pour être revendue. Dans le cas d'EDF, l'entreprise a obligation d'acheter l'énergie au tarif prévu par la loi. Il convient donc de se référer aux barèmes de vente de l'électricité photovoltaïque (vente totale ou auto-consommation avec vente de surplus) au deuxième trimestre 2021 :

  • Vente de la totalité de sa production :
Type installation Puissance (kWc) primes et tarifs (c€/kWh) du 1/04/21 au 30/06/2021
Intégration au bâti de 0 à 3 kWc
de 3 à 9 kWc
17,19 c€
15,12 c€
Intégration simplifiée au bâti de 0 à 3 kWc
de 3 à 9 kwc
17,19 c€
15,12 c€
Non intégré au bâti 9 à 36 kWc
36 à 100 kWc
10,95 c€
9,52 c€
 
  • Vente du surplus :
Type installation Puissance (kWc) primes et tarifs (c€/kWh) du 1/04 au 30/06/2021
Sur bâtiment et respectant les critères généraux d'implantation ? 3 kWc
 ? 9 kWc
prime de 380 € /kwc (soit 1140 € pour 3 kWc) + vente à 10 c€/kWh)
prime de 280 € /kwc (soit 2520 € pour 9 kWc) + vente à 10 c€/kWh)

Pour choisir la bonne option, quelques simulations s'imposent :
  • Au niveau des dépenses : le coût total pour la fourniture et la pose d'une installation de panneaux solaires photovoltaïques se situe entre 4 500 € et 6 000 € TTC pour une installation de 3 kWc destinée à revendre l'énergie à EDF. Les panneaux solaires comptent pour 50 % de la facture, l'onduleur ou micro onduleur pour 10 %, les éléments de montage et la pose pour 20 % et environ 20 % pour la gestion de l'énergie et autres.
  • Recettes : pour cet investissement, il faut s'attendre à un revenu d'environ 1000 € par an, soit un amortissement sur 10 ans.

Un entretien qui assure de belles performances

Des études montrent une baisse du rendement des panneaux solaires année après année sans entretien régulier de l'installation, notamment à cause des dépôts de poussière et de saleté.
Comment préserver leur rendement ? Il faut les nettoyer mais ne pas les asperger avec de l'eau froide quand le soleil est trop fort afin d'éviter un choc thermique. Cette action permet d'allonger la durée de vie d'une installation. Attention, cette opération peut être dangereuse car les modules s'avèrent glissants. Il est donc conseillé de faire appel à un professionnel pour réaliser cet entretien en toute sécurité. De plus, il convient de réaliser un contrôle régulier du compteur relié au générateur photovoltaïque afin de détecter d'éventuels dysfonctionnements de l'installation.

Des aides qui brillent toujours

Si l'installation représente un budget conséquent, son coût peut être diminué via différentes aides et subventions.
Combien peut-on espérer ? Le crédit d'impôt vient d'être remplacé par le dispositif MaPrimeRenov' qui correspond à une somme versée selon les revenus, la nature des travaux et le lieu d'habitation. Par exemple, pour un chauffage solaire, l'aide peut atteindre 8 000 € dans le cadre de Ma Prime Rénov' Bleu s'adressant aux ménages aux revenus très modestes.
De plus, s'ajoute une aide si le client achète un générateur photovoltaïque lorsqu'il consomme sa production et vend l'excédent à EDF. Versée sur 5 années au producteur, elle est fixée à :

  • 380 € / kWc pour une installation < ou égale à 3kWc
  • 280 € / kWc pour une installation entre 3 et 9 kWc
  • 170 € / kWc pour une installation entre 9 et 36 kWc
  •  80 € / kWc pour une installation entre 36 et 100 kWc

LEXIQUE

kW : symbole du kilowatt, cette unité de puissance vaut 1 000 watts.
kWc : le kilowatt-crête indique la puissance délivrable par un panneau dans des conditions optimales.
kWh : multiple du wattheure (1 kWh = 1000 Wh), il est utilisé pour mesurer l'énergie délivrée, sachant qu'un 1 kWh correspond à l'énergie consommée par un appareil d'une puissance de 1 kW pendant une durée d'une heure.


La rédaction vous recommande :