Élections Municipales - Votons Pour La Commune Idéale - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires

Élections municipales
Votons pour la commune idéale


Élections municipales - Votons pour la commune idéale

À quelques jours des municipales, aidons notre futur maire à prendre de bonnes décisions ! En répondant aux questions que nous posons, il peut être assuré d'une confortable élection ou ré-élection. Ouvrons la boîte à idées en matière d'habitation pour que les urnes parlent à l'unisson !

Destinés à conduire de nombreux projets et à assumer de grandes responsabilités, les futurs maires vont largement contribuer à modeler le paysage de nos communes. Qu'elles soient "des villes ou des champs", le logement et l'urbanisme y occupent une place centrale. À condition de prendre les bonnes décisions qui satisferont les habitants et attireront de nouveaux résidents. L'occasion idéale de souffler quelques idées aux prétendants à l'écharpe tricolore !

1re proposition
Créer des lotissements

Des habitations bien situées, à proximité des centres bourgs, des commerces et des écoles, voilà des emplacements particulièrement prisés des jeunes ménages. Ce qui permet aussi de limiter l'usage de la voiture et par conséquent de préserver l'environnement.
Pour le nouveau maire de la commune, il peut mettre à profit le PLU (plan local d'urbanisme) pour libérer du foncier destiné à créer des lotissements. Portés par la commune ou des lotisseurs, ces projets doivent donner lieu à des lots de moyenne surface, de 500 à 800 m2, très en vue des acquéreurs car ils ne nécessitent pas d'entretenir un grand terrain.
Rappelons qu'une parcelle lotie offre l'avantage d'être viabilisée et par conséquent déjà raccordée aux différents réseaux d'électricité, d'eau, d'assainissement, de télécommunication.
Sans oublier l'aire de jeu à proximité pour occuper les jeunes enfants, et le tour est joué. Voilà une proposition intéressante pour attirer de nouveaux habitants dans la commune.

Intentions de vote 80 % de suffrages favorables
=> Le lotissement remporte toujours un franc succès à condition d'être bien situé.

2e proposition
Développer les transports doux

Utiliser des moyens de transport alternatifs, autrement appelés "doux", de nombreux habitants y sont désormais très sensibles. Cela concerne tous les déplacements ne nécessitant pas de moteur et ne générant pas de rejet de particules ou de gaz à effet de serre, comme la marche, le vélo, la trottinette… Cette proposition repose sur la création de voies piétonnes et de pistes cyclables. Avantage : non seulement elles permettent de réduire notre bilan carbone et elles favorisent la pratique d'une activité physique régulière… bonne pour la santé. En effet, à l'heure du vélo électrique, les deux-roues prennent tout leur sens pour effectuer de petits trajets, et ainsi promouvoir de nouveaux usages.
Un projet d'éco-mobilité qui pourra être largement développé grâce au soutien des collectivités locales qui favorisent ces solutions. 

Intentions de vote 60 % de suffrages favorables
=> Surtout présentes dans les grandes agglomérations, les voies piétonnes vont désormais tracer leur route dans les villes moyennes et séduire de plus en plus d'usagers.

3e proposition
Promouvoir les énergies renouvelables

Les logements participent à la qualité de l'environnement dès lors qu'ils sont moins énergivores. Rappelons que le tiers des émissions de CO2 provient du parc immobilier. À condition de disposer des ressources nécessaires, les maires peuvent accompagner les administrés dans la conversion de leurs maisons vers un habitat plus durable. Comment ? En accordant des aides pour l'amélioration de l'isolation, l'acquisition d'un nouveau système de chauffage ou encore l'installation de dispositifs de ventilation… Autant de mesures qui inciteront les propriétaires à engager des travaux de rénovation énergétique.

Intentions de vote 90 % de suffrages favorables
=> En contribuant à verdir le parc immobilier, les maires vont améliorer la qualité de vie, un paramètre dont les nouveaux habitants accordent de plus en plus d'importance.

4e proposition
Limiter le bilan carbone des bâtiments publics

Les bâtiments communaux - écoles, gymnases, salles polyvalentes - ne sont pas toujours des modèles du genre pour réduire l'impact sur l'effet de serre. Ce qui nous renvoie à la fameuse étiquette apposée sur nos maisons dès lors qu'elles sont mises en vente.
Pour que les classes "Énergie" et bilans "Gaz à effet de serre" soient les plus vertueux, les maires peuvent améliorer la consommation des biens immobiliers dont ils ont la gestion. Cela suppose d'installer des panneaux solaires sur les toitures, de remplacer les chaudières polluantes ou encore de construire des bâtiments bioclimatiques…

Intentions de vote 60 % de suffrages favorables
=> Si le fonctionnement des bâtiments communaux coûte moins d'argent, il pourra être mis à profit pour améliorer le cadre de vie des habitants.

Ce programme immobilier non exhaustif nous montre combien l'action de la commune pour développer le logement repose sur un large éventail de solutions. Reste donc à choisir l'équipe municipale qui semble porter le projet le plus constructif !


La rédaction vous recommande :