Par Christophe Raffaillac, le 9 Mars 2017 dans JE RÉNOVE - Je réalise des travaux

Pour nager ou se relaxer, la piscine privée procure le plus grand des bienfaits ! Elle permet d'accéder à bien des plaisirs à domicile… Les vacances s'invitent à la maison tout au long de l'été, tandis que la plage privée s'offre à vous tous les jours de l'année. Cette année c'est décidé, plus besoin de bouger pour aller se baigner.

Les épisodes de forte chaleur, les bouchons en direction des stations balnéaires ou les plages surpeuplées vous ont convaincu de faire creuser votre piscine pour en profiter cet été. Reste plus qu'à vous décider sur le type de construction et le plan de situation. Selon vos besoins et votre budget, il existe plusieurs formules qui permettront de façonner un véritable "petit coin" de paradis".

Piscine
Traditionnelle ou préfabriquée ?

Plusieurs choix s'offrent à vous. Parmi les différentes techniques de construction, on distingue le béton coulé, les panneaux à assembler ou les coques à poser. Chaque solution présente des avantages et des inconvénients. Pour prendre votre décision, sachez qu'un bassin sera d'autant mieux réussi que vous connaîtrez quelques grands principes.
Durabilité. C'est le béton qui présente les meilleures garanties pour durer dans le temps. Béton coulé, projeté, armé ou coffrage peuvent être mis en œuvre. Avantage, la structure reste moins sensible aux mouvements de terrain que les coques par exemple. Non pas que celles-ci déméritent, mais en cas de fissures, la piscine "prend l'eau" ! Privilégiez le polyester, matériau le plus utilisé et le moins cher, qui s'avère hautement résistant, imputrescible et parfaitement étanche.
Rapidité. Contrairement à la piscine en béton, l'installation d'une piscine en polyester peut être réalisée en moins d'une semaine. Même si la pose de la coque de piscine est simple et rapide, elle doit toutefois être réalisée par des professionnels. Le principal inconvénient de la piscine béton est son délai de construction qui requiert entre deux semaines et deux mois. 
Budget. Comptez au minimum 15 000 € pour une piscine traditionnelle en béton et 20 000 € pour un bassin à débordement. En cas de budget plus serré, sachez que vous pouvez trouver une piscine coque polyester à partir de 10 000 € !

Baignade
Printemps ou été ?

Système de chauffage, bâche ou couverture… vers quel dispositif faut-il se tourner ? Au-delà du prix à consacrer à ce projet, la question est de savoir le temps que vous souhaitez consacrer à la baignade. Si l'eau a pris quelques degrés pour se stabiliser à 28 degrés, vous pourrez en profiter dès les premiers rayons de soleil jusqu'à la fin de la saison estivale.
Chauffée. Les dispositifs les plus répandus concernent la pompe à chaleur (PAC) ou les panneaux solaires. Comme dans les maisons, c'est la chaleur de l'eau ou de l'air qui sert à produire l'énergie nécessaire. Si l'installation est onéreuse, la solution est prometteuse. Les inconditionnels des chaudières pourront aussi opter pour un système fonctionnant au fuel ou au gaz.
Astuce : le dispositif peut à la fois être mis à profit pour chauffer la maison et la piscine.
Bâchée. Peut-être le climat ne nécessite pas de chauffer le bassin et, dans ce cas, la bâche à bulles sert à conserver la chaleur de l'eau de la piscine tout en limitant l'utilisation des produits d'entretien.

Bâchée toute l'année !

Qu'elle soit chauffée ou non, la piscine gagne à être couverte durant les mois d'hiver pour éviter les impuretés (feuilles mortes, brindilles…). Avec sa paroi opaque, la bâche limite l'apparition d'algues et réduit l'utilisation de produits pour le traitement de l'eau.

Plage
aménagée ou sauvage ?

Une piscine sans ses aménagements extérieurs ne saurait livrer toute sa magie ! Les abords participent largement à créer un cadre très prisé durant les soirées d'été et un environnement valorisant le reste de l'année. À quoi faut-il penser pour créer une plage de rêve ?
Bois composite. C'est la star du moment, car son aspect bois lui confère un charme inimitable, s'inspirant des parquets que l'on retrouve sur les ponts des bâteaux ! Sa pose sur ossature bois, qui s'adapte à toutes les situations, et son entretien qui s'avère très aisé - plus besoin de peindre - ne méritent que des éloges. Seul bémol, son prix, puisque le mètre carré posé approche les 150 €.
Dallage. Les dalles de piscine se posent sur lit de sable ou de ciment. Les gammes se sont largement diversifiées pour produire des plages des plus exotiques ! Attention à la couleur - très foncée - qui ne doit pas trop absorber la chaleur. Il faut aussi s'assurer que le remblai s'est bien tassé avant de démarrer la pose, pour éviter les risques d'affaissement ou de fissures avec le temps.
Pergola. Un peu d'ombre à proximité ne peut que procurer du bien-être. Une pergola ou auvent à proximité permettent de se protéger du soleil. Comptez de 3 000 à 5 000 € pour en disposer.

Sécurité sans lésiner !

Certains modèles de bâches d'hivernage répondent à la norme NF P90-308 et peuvent donc être utilisés comme un système de sécurité de piscine.

Couverture
Avec ou sans ?

Profiter de la piscine durant l'été et s'éviter quelques corvées, c'est tout l'avantage des abris qui protègent des impuretés et procurent quelques degrés supplémentaires (4 à 5° environ). Certes, les puristes diront qu'ils dénaturent la pureté esthétique, mais ils offrent bien des avantages à l'usage.
Volet roulant. Le volet roulant de piscine sur mesure est la solution idéale pour les bassins aux formes originales. De plus, il préserve la qualité de l'eau et sécurise la piscine. Les prix débutent à partir de 2 000 €. Avec ses nombreux avantages, le volet roulant immergé est le plus coûteux des modèles de volets de piscine, avec des prix pouvant atteindre les 7 000 € pour un modèle immergé sur mesure.
Abri. Les abris de piscine varient tout d'abord en fonction de la hauteur et du système de fonctionnement. On distingue les abris bas des abris hauts. Bien sûr, ils ajoutent au prix de la piscine, puisqu'il faut compter de 5 000 à 20 000 € pour les faire installer. Coulissants, ils peuvent être relevés pour profiter pleinement du bassin durant l'été. Quant aux abris fixes, leur prix peut varier de 9 000 € à 40 000 €, car ils nécessitent de véritables travaux de construction (équivalents à ceux d'une véranda).
 

Sécurité des piscines

La piscine doit respecter quelques normes pour que le seuil de flottaison soit atteint en matière de sécurité. Il existe plusieurs homologations à respecter pour réduire les risques d'accidents dans les piscines. On distingue les 4 niveaux d'exigence suivants :
- La norme NF P90-306 pour les barrières de protection,
- La norme NF P90-307 pour les alarmes de piscine,
- La norme NF P90-308 pour les couvertures de sécurité et dispositifs d'accrochage,
- La norme NF P90-309 pour les abris de piscine.
  •  Imprimer