Publié le 06 février 2019  par Stéphanie Swiklinski dans Actualités

Le marché de l'immobilier se porte plutôt bien. Les demandes de financement auprès des banques ne cessent de croître en ce début d'année. Quel est donc le profil de l'emprunteur ?

69 % des emprunteurs sont des primo-accédants

Ce chiffre est stable depuis deux ans. La seule différence est que l'emprunteur a désormais un apport plus élevé : 18 500 € en 2018 contre environ 14 000 € en 2017. De plus en plus de parents et grands-parents sont mis à contribution pour financer le premier achat. Ce "coup de pouce" financier leur permet non seulement d'augmenter l'apport moyen, mais aussi d'alléger l'emprunt.

Les revenus moyens du foyer en baisse

Selon une étude réalisée par le courtier Meilleurtaux, en 2018, les revenus des foyers emprunteurs étaient de 4 376 € en 2018, alors qu'ils atteignaient 5 500 € en 2016.

L'emprunteur rajeunit

En moyenne, l'emprunteur a 36 ans. On se lance dans l'investissement immobilier de plus en plus jeune. C'est en effet toujours mieux que de payer un loyer à perte, parfois exorbitant !

Le montant moyen de l'emprunt se stabilise

Pour la première fois depuis 3 ans, le montant moyen de l'emprunt se stabilise à 216 000 €, malgré une hausse constante des prix de l'immobilier. Il faut aussi prendre en compte l'existence d'un marché à deux vitesses entre Paris et le reste de la France.

La durée de l'emprunt s'allonge

L'emprunteur type emprunte désormais sur des durées de plus en plus longues : 20 ans en moyenne en 2018, voire 25 ans compte tenu des nombreuses offres de financement sur 25 ans.
  •  Imprimer