Bimby : Un Moyen Astucieux De Diviser Son Terrain En 2 - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 15 February 2016

Bimby : un moyen astucieux de diviser son terrain en 2

CR
Christophe Raffaillac

Bimby : un moyen astucieux de diviser son terrain en 2

Non, "Bimby" n’est pas le dernier héros de BD ! C'est un concept malin qui fait son chemin dans nos jardins… Il consiste à vendre une partie de son terrain pour construire et accueillir de nouveaux voisins. Un phénomène qui a traversé la Manche, car Bimby signifie "Build in my Back Yard".

Destiné à optimiser le foncier dans les zones pavillonnaires, le Bimby permet de répondre aux besoins de logements et aussi… de générer des rentrées d'argent. Car le principe vise à libérer du foncier dans les zones urbanisées, où il peut s'avérer compliqué et coûteux de trouver des terrains à bâtir. D'autre part, dans un contexte où la détention du foncier peut représenter une charge pour les propriétaires, le fait d'en négocier une partie peut représenter une opportunité non négligeable.

Bimby, un levier au service de l'urbanisme
La démarche Bimby ouvre de nouvelles perspectives en matière d'urbanisme, notamment aux abords des grandes agglomérations, car les besoins en logements y sont importants. En incitant les particuliers à mobiliser une partie de leur foncier au service de la construction, cela permet d'accompagner les collectivités dans la politique du logement. Cela participe à la densification de l'habitat horizontal, sans que cela représente trop de frais pour la collectivité !

=> Avantages :

  • des parcelles dans un environnement déjà urbanisé,
  • des lots bien dimensionnés, ni trop grands, ni trop étriqués,
  • des prix adaptés aux moyens des particuliers.

Bimby, une opportunité de gestion patrimoniale
Pour le vendeur potentiel d'une parcelle, Bimby permet de trouver des opportunités de valoriser son patrimoine et d'en mobiliser une partie pour financer d'autres projets. En effet, un terrain représente une charge au niveau de l'entretien et un coût non négligeable au plan de la fiscalité. Le fait d'en négocier une partie permet de rationaliser sa propriété foncière et d'oeuvrer pour un habitat participatif, afin d'aider des ménages à se loger.

=> Avantages :

  • un patrimoine valorisé,
  • une propriété foncière mieux adaptée à ses besoins,
  • un urbanisme local maîtrisé.

CR