Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 23 November 2016
Avez-vous pensé au ramonage de votre cheminée ?
CR
Christophe Raffaillac

Avez-vous pensé au ramonage de votre cheminée ?

L'hiver arrive et, avec lui, les premiers froids ! L'heure est venue de transformer votre maison en un nid douillet et de faire une petite flambée dans votre cheminée. Avez-vous pensé à faire ramoner le conduit de votre cheminée ? Non seulement c'est obligatoire, mais cela peut vous éviter bien des ennuis…

Faire entretenir le conduit de sa cheminée (ou de son poêle) est obligatoire.

Cela évite l'encrassage du conduit en éliminant les suies et dépôts, mais contribue aussi à réduire efficacement les risques d'incendies et d'intoxication au monoxyde de carbone. Le ramonage permet également d'obtenir un meilleur tirage et donc de réaliser des économies de combustibles !

Le ramonage doit être régulier. Il doit être effectué généralement deux fois par an, dont une fois en période de chauffe. Cela peut varier selon les villes. La réglementation est fixée au niveau local (arrêté préfectoral ou municipal). Les règles sont consultables en mairie ; elles figurent dans le règlement sanitaire départemental de la commune où vous habitez. À défaut, vous pouvez faire l'objet de sanctions.

En pratique, c'est l'occupant du logement qui doit faire ramoner le conduit de sa cheminée ou de son poêle à bois. Si vous êtes locataire, c'est donc à vous que revient cette mission. De même, si vous logez dans un joli appartement avec cheminée, renseignez-vous avant d'allumer un feu ou il pourrait vous en cuire ! Dans certaines copropriétés, il est interdit d'utiliser les cheminées, même si elles sont installées dans les parties privatives !

Enfin, le ramonage doit être réalisé par un professionnel. Les entreprises ayant reçu le Label Qualibat sont un gage de sérieux. Une fois le ramonage effectué, un certificat vous sera remis. Gardez-le précieusement : il pourra vous être réclamé par votre compagnie d'assurance en cas de pépins !

À savoir : Il n'y a pas que les conduits de cheminées et de poêles qui doivent être controlés. Même "punition" pour les chaudières qui doivent faire l'objet d'une petite vérification une fois par an ! Le chauffagiste vous remettra une attestation d'entretien. S'il s'agit d'une chaudière individuelle, l'entretien revient à l'occupant (locataire ou propriétaire). Si la chaudière est collective, c'est au propriétaire ou au syndicat de copropriétaires de s'en occuper et de répercuter ensuite le coût sur le locataire.

V.A.


La rédaction vous recommande :