Environnement : Histoire D'eau - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 24 March 2015

Environnement : Histoire d'eau

CR
Christophe Raffaillac

Environnement : Histoire d'eau

Dimanche 22 mars, c'était la journée mondiale de l'eau. Une petite goutte (d'eau) en faveur de l'environnement pour sensibiliser les citoyens sur la nécessité de préserver cette ressource naturelle, fragile et épuisable… 

À l'heure où l'autorité nationale du bassin des eaux du Gange s'engage à dépolluer, d'ici 2020, les eaux du fleuve indien, en France, le commissariat général du développement durable (CGDD) tire la sonnette d'alarme.

Cet organisme qui dépend du ministère de l'Écologie vient de publier une étude inquiétante sur l'état de contamination des rivières et des nappes phréatiques. Il en ressort que, d'après des prélèvements effectués en 2012 :

  • 89 % des eaux de surface contiendraient des "substances" (pesticides). Les eaux les plus polluées se situeraient surtout dans les régions céréalières ou de viticulture, notamment dans le bassin parisien, les pays de la Loire, le Sud-Ouest et le couloir du Rhône. En revanche, le Limousin, l'Auvergne, mais aussi les Alpes, les Pyrénées et la Corse tireraient leur épingle du jeu.
  • 71 % des eaux souterraines révéleraient une contamination. Seule la Corse serait épargnée. Partout ailleurs, les normes de qualité des eaux souterraines ne seraient respectées qu'une fois sur cinq !

Aujourd'hui, il faudrait être sourd et aveugle pour ignorer combien il est urgent de protéger les sources contre les pollutions.

Forts de ce constat, les notaires se sont emparés du sujet dans le cadre de leur congrès. En 2008, à Nice, Dominique Larralde, notaire à Saint-Jean-de-Luz, et son équipe ont planché sur la question du développement durable puis ont fait des propositions au législateur. En novembre 2015, ce sera au tour du Mouvement Jeune Notariat d'explorer, sous la présidence de Nicolas Nicolaïdes, notaire à Grenoble, la thématique de l'eau, qu'il s'agisse de sa préservation comme de sa gestion. Car comme l'écrivait Eric Orsenna : "L’eau vient de la nature, préserver le milieu naturel est donc la meilleure manière de garantir la ressource".

Les Français et l'eau ?

Et les Français, dans leur quotidien, comment perçoivent-ils l'eau ? C'est ce qu'ont voulu savoir, en février dernier, ComprendreChoisir et OpinionWay. Leur sondage nous apprend que 93 % des Français perçoivent l'eau comme une "ressource naturelle épuisable" (ouf !) et que pour 49 % "elle pourrait devenir rare". Malgré cette prise de conscience, les faits ne suivraient pas : la majorité des Français n'auraient, par exemple, aucune idée du montant de leur facture d'eau (seulement 16 % le connaîtraient selon l'enquête), ni du volume consommé…  Enfin, les trois quart seraient prêts à réduire leur consommation d'eau, mais seraient "mal informés"…

VA