Trajets - Laissez La Fée Électricité Vous Transporter - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Je m'installe dans ma maison - 10 Novembre 2020

Trajets
Laissez la fée électricité vous transporter


Trajets - Laissez la fée électricité vous transporter

Dans l'automobile, le bonheur ne tient désormais qu'à un fil ! Celui qui permet de raccorder votre voiture électrique à sa borne de recharge. Pour un plaisir surmultiplié de vous déplacer puisque vous circulez sans trop dépenser ni polluer !

Cette année, il semblerait qu'au moins une bonne fée se soit penchée sur votre sort ! Celle qui, d'un coup de baguette magique, vient de transformer votre ancien char à moteur thermique en un magnifique carrosse propulsé à l'électricité. De quoi enchanter vos trajets puisque vous allez voyager en classe confort, profiter d'aides en or et faire le plein sans le moindre effort. Qu'ils soient tout électriques ou hybrides rechargeables, ces véhicules du "monde d'après" vous demandent juste d'appuyer sur le bouton pour être branché ! Un petit tour du propriétaire s'impose avant de prendre les commandes de bord.

Quelle autonomie pour aller travailler ?

Avec des trajets domicile/travail qui représentent au quotidien une cinquantaine de kilomètres, le budget carburant constitue un poste important pour bien des ménages. Certes, cette sombre année 2020 s'accompagne de quelques éclaircies sur les fronts des carburants puisque les prix de l'essence et du gasoil ont rarement été aussi intéressants. Ils demeurent cependant bien plus élevés que l'électricité lorsqu'elle est utilisée pour propulser une berline familiale. Surtout que l'autonomie des véhicules ne cesse de faire des bonds en avant. En ville, elle avoisine les 200 km avec une petite citadine comme la nouvelle Honda e qui dispose d'une motorisation électrique. Ce qui satisfait largement aux besoins du quotidien.
S'il s'agit d'effectuer des trajets approchant les 100 km quotidiens, soit il faut opter pour des routières offrant une autonomie d'environ 300 km, ou bien s'intéresser à la technologie hybride rechargeable autorisant un parcours de 60 km en tout électrique. Lorsque la batterie se trouve déchargée, c'est le moteur thermique qui prend le relais, à l'instar du nouveau Toyota Rav4 hybride rechargeable. Le constructeur Mazda propose une alternative tout électrique avec sa nouvelle MX-30. Sa batterie, au poids contenu pour limiter l'impact environnemental et le plaisir de conduire, autorise une autonomie jusqu'à 265 km en cycle urbain.

Comment recharger la batterie ?

Avec les véhicules électriques, la maison prend des airs de station-service puisqu'elle permet de faire le plein d'énergie. Ce qui fait la part belle aux garages et autres carports qui permettent d'abriter la voiture le temps de recharger les batteries. Une opération qui réclame, selon les technologies, plusieurs heures… D'où l'importance de disposer désormais d'un espace dédié à nos belles carrosseries.
Plusieurs solutions trouvent idéalement leur place dans la maison, allant de la prise secteur au pack wall box. En effet, il s'agit d'un système de charge intelligent qui allie une technologie de recharge rapide, environ 10 heures pour faire le plein, à une connectivité poussée, via des applications smartphones. À défaut, la voiture peut se raccorder à une prise de courant classique, mais le temps de charge peut aller jusqu'à 24 heures.
À cela s'ajoutent des bornes publiques qui, selon les versions, offrent des temps de charge plus ou moins rapides. Les plus efficientes se trouvent sur les aires d'autoroute au travers des 80 installations du réseau Ionity, avec une charge atteinte au bout de 1 h 30.

L'ÉLECTRIQUE PRÉSERVE L'ENVIRONNEMENT Si les émissions en polluants sont effectivement plus importantes lors de la fabrication d'un véhicule électrique que son équivalent thermique, le bilan est nettement en sa faveur sur tout le cycle de vie de la voiture. En effet, les émissions de gaz à effet de serre - responsables du changement climatique - s'avèrent inférieures de 17 à 30 %.

Quelle technologie préférer ?

Faut-il opter pour le tout électrique ou des systèmes hybrides ? La réponse tient surtout dans l'utilisation que vous allez faire de la voiture. S'il s'agit d'un véhicule typiquement urbain, le choix de l'électrique semble s'imposer, compte tenu du prix d'accès bonus déduit et de la fameuse autonomie. Cette technologie procure une grande douceur de conduite en ville et participe au respect de l'environnement local.
Lorsque la voiture se destine à une utilisation plus polyvalente et familiale, l'hybride rechargeable semble mieux répondre aux usages. Précisons qu'elle utilise deux moteurs, un thermique et un électrique. Ce dernier plus puissant dispose d'une batterie de plus grande capacité et se dote d'une prise de recharge externe. Des modèles qui se généralisent dans les gammes SUV des constructeurs, comme Honda avec le CR-V ou encore Mazda CX-30.

Quelles économies réaliser sur les trajets ?

En plus de participer à la réduction des émissions de CO2, les voitures électriques hybrides rechargeables doivent réduire le coût de vos trajets. Voilà une équation à bien poser lorsque l'on sait que le ticket d'entrée, chez Honda par exemple, se situe à 38 060 € avec la Honda e. Un tarif qui ne tient pas compte de la déduction du bonus écologique et de la prime à la conversion. Rappelons que ces aides se répartissent comme suit :

  • Bonus écologique : 7 000 € si le taux de CO2 est inférieur ou égal à 20 g/km et le prix du véhicule inférieur ou égal à 45 000 € ;
  • Prime à la conversion : son montant peut atteindre 5 000 € pour un revenu fiscal de référence par part inférieur à 18 000 € ;
  • Surprime : 1 000 € maximum financée à 50 % par l'État et les collectivités locales pour les bénéficiaires habitant ou travaillant dans une « zone à faible émission ».
Avec un coût d'utilisation estimé à 2 € pour 100 km, la voiture bat allègrement son homologue thermique à essence qui revient plutôt à 7 € pour 100 km. Un écart qui permet de compenser le surcoût à l'achat même lorsque l'on déduit les bonus et primes. Comparons deux citadines, l'une électrique et l'autre essence :
  • Honda e électrique : 38 060 €, soit 30 060 € bonus et prime déduits.
  • Mazda 2 Sélection : 21 100 €
Si nous comparons leur coût d'utilisation en énergie sur 15 000 km, il s'élève à 200 € pour l'électrique et à 1 050 € pour l'essence, soit un écart de 850 €. Cependant, pour amortir les 8 960 € qui séparent la Honda e de la Mazda 2, il faudra parcourir au moins 150 000 km, ce qui reste un seuil élevé et plaide plutôt en faveur des modèles hybrides dont le ticket d'entrée s'avère moins élevé. Il faut compter 20 950 € pour un Toyota Yaris par exemple.
Dans moins de 5 ans cependant, le prix du kilowattheure des batteries devrait passer sous le seuil symbolique des 100 dollars, un véritable point de bascule qui devrait permettre d'aligner le prix des véhicules électriques sur leurs modèles essence et diesel !

MOINS D'ENTRETIEN AVEC L'ÉLECTRIQUE L'entretien d'une voiture électrique est réduit à l'essentiel quand on le compare à l'essence, et surtout au diesel. Plus de vidange, de filtre à huile, de courroie de transmission, de boîte de vitesse à réviser ou de bougies à changer…


La rédaction vous recommande :

Newsletter immonot