Épargne : Les Français Plus Fourmis Que Cigales - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 20 February 2015

Épargne : Les Français plus fourmis que cigales

CR
Christophe Raffaillac

Épargne : Les Français plus fourmis que cigales

En 2014, les Français auront été plus fourmis que cigales. Nombreux ont joué la carte de la prudence et ont eu recours à l'épargne de précaution. Un marché du travail tendu et une conjoncture qui plombe le moral des ménages en sont les principales causes.

Les Français consommeraient en moyenne 2 % de moins qu'il y a 4 ans. En revanche, ils seraient de plus en plus nombreux à avoir recours à l'épargne dite "de précaution". Selon l'Insee, les ménages ont mis de côté 15,8 % de leur revenu disponible au troisième trimestre 2014. Soit 0,8 % de plus qu'en 2013.

Cette prudence se justifie par une conjoncture économique délicate et la crainte du lendemain. Dans ce contexte, se constituer un "bas de laine" est donc redevenu tendance.

L'épargne qualifiée "de précaution" est un moyen simple de se constituer une réserve d'argent dans laquelle on peut puiser en cas de besoin. Elle permet d'éviter, par exemple, le recours à un crédit à la consommation. Il suffit de virer mensuellement une somme d'argent de son compte courant vers un compte épargne. Malgré un taux d'intérêt maintenu au 1er février 2015 à 1 %, le Livret A répond complètement à ce principe d'épargne de précaution.