Le Courtier ''prêt'' À Financer Votre Projet - Immonot.com
Immonot, l'immobilier des notaires
Actualités - 23 February 2015

Le courtier ''prêt'' à financer votre projet

CR
Christophe Raffaillac

Le courtier ''prêt'' à financer votre projet

Il conseille, négocie et décroche le meilleur prêt immobilier ! Le courtier joue les premiers rôles dans le financement. C’est un acteur à consulter en priorité, comme le préconise Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi et président de l’APIC*.

Que préconisez-vous avant d’acheter un bien immobilier ?
Philippe Taboret : De toute évidence, la clé du succès repose sur la qualité du plan de financement. Une étape essentielle qui conduit à budgéter son projet immobilier, vérifier sa capacité d’emprunt et envisager les prêts aidés tels que le prêt à taux zéro, le prêt action logement…

À cette étape importante, s’ajoute l’obtention des meilleures conditions pour le prêt principal. C’est à ce moment que la rencontre avec le courtier est indispensable.

Comment peut-on obtenir les meilleures conditions de prêt ?
Philippe Taboret : C’est une phase essentielle pour se donner toutes les chances de réussir son projet immobilier. Elle repose sur la consultation de l’ensemble des acteurs du financement, comprenant les banques et les courtiers.

J’en profite pour insister sur le fait que le courtier, à l’inverse de la banque, se trouve en situation de proposer l’offre la plus attractive, car il travaille en relation avec plusieurs organismes et réalise des volumes de prêts significatifs.

Quels sont les atouts du courtier ?
Philippe Taboret : Bien sûr, le courtier négocie la meilleure offre de prêt pour le client. Mais son rôle va bien au-delà, puisqu’il apporte de nombreux conseils personnalisés en fonction du profil de l’emprunteur. Faut-il opter pour un prêt bancaire classique ou préférer un prêt réglementé dans le cadre d’une accession sociale ? Vers quelle assurance emprunteur se tourner dès lors que le contrat peut être souscrit auprès d’un établissement autre que celui qui accorde le prêt ? Comment limiter le coût de la garantie qui s’active en cas de défaut de paiement ?

Autant de questions qui conduisent le courtier  à préconiser les meilleures solutions.

De quels services bénéficie l’emprunteur ?
Philippe Taboret : Le devoir de conseil, contenu dans la nouvelle réglementation des Courtiers, résulte de notre indépendance vis-à-vis des banques et profite largement à nos clients. Mais notre mission va bien au-delà. Chez Cafpi par exemple, nous les accompagnons jusqu’au déblocage des fonds. Mais pas seulement, car notre service après-vente peut intervenir durant toute la durée de remboursement du prêt si nécessaire. Pour des prestations qui s’élèvent de 1 à 2 % du montant du prêt et prélevées au déblocage des fonds.

Une qualité de service qui permet aujourd’hui à notre réseau d’avoir 1/3 de ses emprunteurs parrainés par la clientèle Cafpi.

Propos recueillis le 30/01/15

*Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits