Immonot, l'immobilier des notaires

Une amélioration bienvenue !

BT
Bernard THION

Une amelioration bienvenue

Le retour des beaux jours se confirme comme en témoigne cette nouvelle tendance du marché immobilier. Elle s'appuie sur les résultats obtenus, courant avril, auprès d'un panel de notaires négociateurs, répartis sur toute la France.

Regard sur l'actualité
Consultez les tendances passées
Méthodes d'évaluation et indicateurs de prix en immobilier

Tendance concernant l'activité

Durant toute l'année 2013, l'activité observée par les négociateurs de notre panel s'est révélée plus importante que celle qu'ils avaient prévue 2 mois plus tôt. Mais à fin avril, la concordance est parfaite entre les deux tendances. Elle laisse présager de meilleures estimations pour les mois à venir. Depuis le début de l'année 2014, le volume des transactions s'accroît régulièrement. Cette tendance à l'amélioration est maintenue par notre panel. Elle devrait donc se prolonger jusqu'au début de l'été en dépit de l'application de la loi Alur. En effet, dans le cas de vente de logement en copropriété, les nouveaux décrets retardent de plus d'1 mois la signature des promesses de vente.

 

N.B. : à fin avril, les observations sur l'activité sont parfaitement cohérentes avec les prévisions faites 2 mois plus tôt. Ce niveau est conservé jusque fin juin.

Une amelioration bienvenue

Tendance concernant les prix

Cette légère amélioration de l'activité depuis début 2013 ne parvient pas à enrayer la baisse des prix dans les divers compartiments du marché immobilier. Or, les acheteurs bénéficient, pour le moment, de conditions idéales, puisque les taux pratiqués par les banques, qui profitent du taux historiquement bas des emprunts d'État, n'ont jamais été aussi intéressants. Les prix deviennent plus aisément négociables.  Et pourtant, à Grenoble, Me Leclercq et ses associés observent "un marché très tendu. Peu de visites, mais des acquéreurs en recherche active. Beaucoup d'évaluations et de nouveaux mandats. Prix identiques à 2010 ?". Cette interrogation fait comprendre toute la difficulté pour les vendeurs de trouver un acheteur sans un sérieux ajustement des prix.

N.B. : d'un bimestre sur l'autre, les oscillations entre prévision d'amélioration ou de détérioration des prix se poursuivent.

Une amelioration bienvenue

Le conseil des notaires

A plus long terme, les conseils donnés par les notaires révèlent deux informations intéressantes.

  •  Tout d'abord, le nombre des conseils à l'achat diminue sensiblement. Il passe de 26 % à 19 % pour le logement et de 46 % à 31 % pour les terrains. Cela laisse augurer une poursuite de la baisse des prix durant toute l'année 2014. Mais cette mauvaise nouvelle pour les vendeurs peut être légèrement tempérée par la seconde ;
  • ensuite, le nombre de ceux préférant conseiller une position d'attente augmente de 3 % à 9 % pour le logement et de 6 % à 12 % pour les terrains. Ce que confirme une récente étude : certaines villes, telles Nantes, Bordeaux ou Toulouse, conservent encore de bonnes potentialités d'investissement et donc une amélioration des prix pratiqués.

Une amelioration bienvenue

Évolution de l'environnement économique

Sur le plan économique, bonnes et mauvaises nouvelles s'accumulent, ce qui rend les marchés hésitants et nuit au climat des affaires. Le moral des Français reste très dégradé, mais celui des entrepreneurs s'améliore. La croissance mondiale, grâce aux Etats-Unis, devrait passer de 3 % en 2013 à 4 % en 2015. En France, après la panne surprise de 0 % au premier trimestre, et en dépit de toutes les nouvelles mesures prises par le gouvernement, elle ne devrait pas dépasser 1,5 %. Alors que les banques françaises annoncent des bénéfices florissants, la Deutsche Bank, première banque allemande, se jette dans les bras du Qatar pour garantir sa situation financière. Enfin, les Européens ont bien du mal à connaître et à s'entendre sur les bienfaits ou les méfaits des politiques européennes menées par Bruxelles.

 

Bernard Thion

 

NDLR : cette tendance a été rédigée le 21 mai 2014.