Par Marie Christine Ménoire, le 6 Septembre 2013 dans JE RÉNOVE - J'aménage mon logement

Les cuisines ne se cachent plus. Elles sont redevenues le point de ralliement de la famille et des amis. Un endroit où l'on passe beaucoup de temps et que l'on aménage avec soin pour en faire un lieu convivial...

Concoctez votre projet !

La cuisine est une pièce où l'on passe beaucoup de temps pour cuisiner, bien sûr, mais aussi pour discuter, se retrouver en famille ou entre amis. Les enfants adorent y faire leurs devoirs ou y jouer. Cette pièce se doit donc d'être fonctionnelle, confortable, chaleureuse et accueillante.

Comme tout projet, la conception d'une cuisine se réfléchit et se calcule, mètre à la main. N'hésitez pas à faire une ébauche de plan pour bien visualiser le rendu (en prenant en compte les points d'eau, les prises électriques, les portes et fenêtres...). Des logiciels de conception en 2 ou 3D existent sur internet pour vous aider et vous permettre de tester les différents agencements possibles.

Avant de choisir un modèle de cuisine, posez-vous les bonnes questions :
  • combien de personnes habitent dans la maison ?
  • y prendrez-vous vos repas ?
  • aimez-vous cuisiner ou êtes-vous un adepte des plats à réchauffer ?
  • votre cuisine idéale est-elle une pièce à part ou une pièce ouverte ?

Optez pour la "bonne" implantation !

En U, en L, en G... il existe différents types d'implantation. Mais votre choix devra se faire en fonction de votre mode de vie et surtout de la configuration et du volume de la pièce.
Pour une pièce relativement spacieuse et de forme rectangulaire, vous pouvez opter pour une cuisine en G. Les meubles seront répartis sur tous les murs de la pièce, laissant ainsi un large espace au centre pour y circuler aisément  et placer une table.

L'implantation en L, avec des pans de mur sans meuble, s'adapte à toutes les configurations et donne l'impression d'une pièce plus spacieuse.
Le U sera plus adapté aux pièces carrées ou étroites. Vous y gagnerez en fonctionnalité, car  vous aurez tout à portée de main et vous éviterez les déplacements inutiles.

La cuisine linéaire est le plus souvent étroite et longue (pour les pièces dites en "couloir"). Si la pièce fait au moins 2,40 m de large, vous pouvez prévoir deux rangées de meubles (face à face). L'espace y est rentabilisé au maximum.

La cuisine avec îlot central fait rêver pour son aspect convivial, mais elle est réservée aux pièces d'au moins 15 m2 ou aux cuisines ouvertes. Cette implantation permet de multiplier les meubles de rangements, de structurer la pièce et de transformer l'îlot en table de cuisson, coin repas, plan de travail, évier...

Gagnez de la place...

Certains principes sont incontournables pour optimiser l'espace et faciliter les mouvements :
  • placez les colonnes en bout de linéaire ;
  • installez l'évier à proximité d'une source de lumière, à côté du lave-vaisselle et de la poubelle ;
  • posez des prises pour le petit électroménager ;
  • prévoyez un plan de travail à côté de l'évier et des plaques ;
  • optez pour de grands tiroirs sous la table de cuisson (vous y rangerez les casseroles) ;
  • installez votre four en hauteur (surtout si vous avez des enfants).

Jouez avec les matières

Les assemblages de matières et de couleurs sont à l'honneur. Profitez du vaste choix de coloris et de matières existants pour faire de votre cuisine une pièce très "tendance" et décorée selon vos goûts comme le serait une autre pièce de la maison.

Le plan de travail devra retenir toute votre attention. Il rappelle généralement la couleur du sol. En inox, bois massif, stratifié, quartz, lave émaillée... ce sera la touche finale de votre décoration. Votre choix se fera en fonction des façades de vos meubles, du style de la cuisine et de votre budget.

Votre mode de vie sera également un critère à prendre en compte. Si vous avez une famille nombreuse, privilégiez l'aspect pratique et la facilité d'entretien à l'esthétique. Ou gare aux taches et rayures en tout genre !
Quel que soit votre choix, le plan de travail devra supporter les chocs, l'humidité et résister à la chaleur. Dans la mesure du possible, évitez aussi de multiplier les raccords (pour l'hygiène et l'entretien).

N'oubliez pas l'éclairage !

L'éclairage de la cuisine ne doit pas être considéré comme "accessoire". Bien au contraire, c'est de lui dont dépendra l'atmosphère générale de la pièce. L'objectif étant de bien voir sans éblouir et de varier les sources d'éclairage selon les espaces.

Votre plan de travail, l'évier, le plan de cuisson... devront être suffisamment éclairés pour vous permettre de cuisiner dans les meilleures conditions possibles et éviter les "accidents". Privilégiez les lumières directes sous forme de spots orientables ou d'halogènes encastrés sous les meubles hauts.

Le coin repas nécessite moins de lumière : un éclairage doux et chaleureux sera parfait. Optez pour un luminaire réglable en hauteur pour adapter la surface d'éclairage selon les besoins ou pour une suspension avec variateur de lumière.
Vous pouvez créer l'ambiance en prévoyant des éclairages d'appoint au niveau de vos étagères ou intégrés dans celles-ci.

  •  Imprimer