Par Christophe Raffaillac, le 5 Octobre 2012 dans JE RÉNOVE - J'aménage mon logement

Pour éviter que votre facture de chauffage ne vous contraigne à "être dans le rouge", mieux vaut opter pour le système offrant le meilleur rapport qualité/prix. Selon les sources d'énergie et les appareils de chauffage, quelles solutions ?

Je fais construire

Cap sur les énergies renouvelables ! Vous faites construire et allez opter pour un mode de chauffage. Même si vous avez carte blanche, car de nombreuses solutions s'offrent à vous, l'exercice n'est pas pour autant des plus aisés. Le choix que vous allez faire aura des répercussions sur la structure de votre maison et la possibilité de faire évoluer votre installation dans l'avenir.

=> Les sources d'énergie à privilégier
Le soleil ou la terre sont incontestablement les sources d'énergie à prioriser dans le cadre d'une construction neuve. Associées à des pompes à chaleur (Pac) ou panneaux solaires, ces énergies naturelles sont à la fois respectueuses de l'environnement, économiques et propres. Dans tous les cas, leur utilisation nécessite des installations plus aisées à mettre en oeuvre dans le neuf, car il sera nécessaire de réaliser des zones de forages autour de la maison, d'intégrer des tuyaux pour la circulation de fluides dans les planchers en béton ou de prévoir les bonnes pentes de toit.

=> Quels systèmes de chauffage ?
En plein essor, la pompe à chaleur équipe actuellement 1 maison neuve sur 3. Son principe repose sur le captage de l'énergie contenue dans le sol, avec le procédé de géothermie.

Dans le sol, deux solutions de captage sont envisageables :

  • à l'horizontal, au moyen de serpentins déroulés sur une surface de terrain d'environ 150 m2, enterrés à environ 80 cm de profondeur et situés à au moins 1 m de la maison. Attention, il ne faut pas planter d'arbres à moins de 2 m de la zone de captage et ne pas réaliser de revêtement au-dessus pour favoriser le renouvellement des calories
  • à la verticale, avec la réalisation d'un forage de 80 à 120 m contenant un tube qui forme une boucle verticale. Bien adapté aux terrains de taille réduite, ce système est plus onéreux que le captage horizontal.
Quoi de neuf sous le soleil ?

Le panneau solaire bien sûr ! Pour un système solaire thermique, capable de chauffer et produire l'eau chaude sanitaire, l'installation comprend entre 10 et 20 m2 de panneau, car on estime qu'un mètre carré chauffe 6 à 10 m2 habitables. En outre, il faut être vigilant sur l'inclinaison du toit et l'orientation de la maison pour optimiser l'efficacité du dispositif qui peut être installé dans toutes les régions de France.

Je rénove

Un chauffage d'appoint... et plus !

Économies d'énergie et crédit d'impôt développement durable pourraient avoir raison de votre ancien chauffage ! Des solutions se prêtent tout à fait au remplacement de votre installation ou à la mise en route d'un chauffage d'appoint.

=> Les sources d'énergie à privilégier...
Aux côtés des énergies traditionnelles, électricité, gaz, fuel... l'air et le bois ont le vent en poupe ! Couplés à des systèmes de chauffage performants, ils sont à la fois écologiques, économiques et faciles à mettre en oeuvre !

=> Quels systèmes de chauffage ?
Avec l'aérothermie, le procédé consiste à puiser les calories contenues dans l'air. Installée à l'extérieur de la maison et raccordée par 2 tuyaux au système de chauffe (plancher chauffant ou radiateur), la pompe à chaleur (Pac) s'accommode particulièrement bien des constructions déjà existantes. Conçue pour être à l'air libre, la Pac doit de préférence être installée de sorte à ne pas causer de nuisances en raison de son volume sonore. Seul bémol, cet équipement se destine avant tout aux zones climatiques plutôt clémentes, car elle requiert davantage d'électricité quand l'air est froid.

En plus de son faible coût, le bois a le mérite de proposer des appareils de chauffage performants et capables de rayonner dans toute l'habitation. Cheminées à foyer fermé, inserts, poêles et chaudières à bois s'enflamment pour votre plus grand confort  ! Les 2 premiers nécessitent, bien sûr, d'être équipé d'une cheminée, mais leur rendement varie de 70 à 85 % et l'autonomie atteint 10 heures. L'atout du poêle repose sur sa forte inertie puisqu'il accumule de la chaleur avant de la restituer. Son design en fait un produit vedette, car il arbore de multiples formes et couleurs.

Enfin, les chaudières fonctionnant au bois offrent de bons et loyaux services. Mais la palme revient à la chaudière automatique à granulés qui offre un rendement de 90 % et dispose d'une autonomie de plusieurs mois.

Je réhabilite

La bonne température au moindre coût

Vous avez entrepris de gros travaux et votre ancien chauffage passe à la trappe ! Une occasion de s'intéresser aux chaudières nouvelle génération et de faire un Diagnostic de performance énergétique (DPE) pour évaluer vos besoins en kWh/m2. De plus, pensez à combiner énergies fossiles et renouvelables.

=> Les sources d'énergie à privilégier...
Gaz, fuel et électricité sont promis à des hausses de tarif significatives ! Dans ces conditions, associer une pompe à chaleur à votre installation permet de fonctionner avec les apports caloriques naturels et de profiter de tarifs EDF avantageux en contrat Effacement des jours de pointe (EJP), par exemple.

=> Quels systèmes de chauffage ?
Avec leur technologie à condensation, les chaudières se sont acheté une conduite ! Les calories produites par la combustion sont récupérées sous forme de vapeur d'eau et réutilisées pour le chauffage.

Les versions "basse température" ne déméritent pas non plus, car elles réduisent de 30 % l'énergie utilisée par la chaudière.

Bon à savoir ! En optant pour un système de chauffage favorisant les économies d'énergie, éligible au Crédit d'impôt développement durable, il est possible de bénéficier d'une réduction de 13 à 36 % sur le coût des équipements.
  •  Imprimer