Par Marie Christine Ménoire, le 30 Juin 2014 dans JE RÉNOVE - Je réalise des travaux

30 %. C'est le pourcentage d'énergie qui peut s'envoler par les toits. Pour stopper ce phénomène, une seule solution : l'isolation.

Bien choisir l'isolant

Choisir le bon isolant est primordial. En plus du prix, d'autres critères devront guider votre choix : ses performances thermiques, ses performances phoniques, sa tenue dans le temps (risque de tassement, résistance à l'humidité et aux UV...), sa perméabilité à la vapeur d'eau, son inflammabilité, sa facilité de pose, etc.

La liste des isolants est longue. Plusieurs matériaux existent. Parmi les plus utilisés :
  • les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, verre cellulaire...
  • les isolants naturels : liège, fibres de bois, chanvre, fibres de lin, laine de mouton, plumes de canard, ouate de cellulose, paille, torchis...
  • les isolants synthétiques : polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane...

Isolation et film sous toiture

Une bonne ventilation entre l'isolant et la couverture du toit est indispensable pour évacuer l'humidité qui pourrait altérer l'isolant et la charpente. Les professionnels conseillent la pose d'un film entre les deux.

Celui-ci protégera également la toiture contre les éventuelles infiltrations d'eau en cas de fortes averses de pluie et l'intrusion des insectes et oiseaux.

Une nouvelle méthode d'isolation : le "sarking"

Il s'agit d'une nouvelle méthode d'isolation de la toiture, par l'extérieur. Simple et efficace, le "sarking" s'adapte à toutes les pentes de toitures et peut être utilisé avec tous les matériaux isolants existants.

La charpente, les poutres... restent apparentes. Ce qui conserve leur aspect esthétique et décoratif. Cette méthode évite également les surépaisseurs entraînées par une isolation intérieure et permet de gagner du volume à l'intérieur de la maison.

Le sarking permet surtout d'isoler le toit en supprimant complètement les ponts thermiques.

Isolation et crédit d'impôt

L'achat de matériaux en vue de l'isolation de la toiture de l'habitation principale (achevée depuis plus de 2 ans) donne droit à un crédit d'impôt de 15 % pour les dépenses réalisées en action seule ou 25 % pour les dépenses réalisées dans le cadre d'un bouquet de travaux.

Les dépenses sont plafonnées à 8 000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un couple soumis à imposition commune.
Le plafond est majoré de 400 euros par personne à charge (200 euros par enfant en résidence alternée).

Isolation et écologie

Certains produits isolants contiennent des fibres pouvant entraîner des allergies respiratoires ou des irritations au niveau de la peau ou des yeux chez
les personnes sensibles. Les isolants "écolos" (chanvre, liège...) peuvent être une bonne alternative.

Isolation : cherchez le "R"

La résistance thermique de l'isolant est symbolisée par un "R" figurant sur l'étiquette du produit.
La résistance "R" varie en fonction de l'épaisseur et de la nature du matériau. Plus le "R" est élevé, plus l'isolation  est efficace.

La toiture végétalisée

Outre leur excellente isolation acoustique, les toitures végétalisées offrent une très bonne isolation thermique permettant de réaliser des économies de chauffage l'hiver et de climatisation l'été. On estime à 20 % les économies d'énergie réalisables.
  •  Imprimer