Par Nathalie Duny, le 12 Octobre 2012 dans JE RÉNOVE - Je finance mon projet

Envie de faire des travaux sans exploser votre budget ? C'est encore possible en 2012 ! Crédit d'impôt, aides, prêts et subventions sont là pour vous inciter à rénover votre maison. Et, en plus, ils sont cumulables ! Explications.

Le crédit d'impôt sur les travaux

Le crédit d'impôt sur les travaux a continué à réduire ses taux cette année. Il a pour but d'aider tous ceux qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation. Le crédit d'impôt permet à un particulier propriétaire de sa résidence principale de déduire de son impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées dans le cadre d'une rénovation énergétique de son logement. Cela s'applique uniquement aux dépenses concernant le matériel.

Le crédit d'impôt vous permet encore de réaliser de belles économies sur vos travaux de rénovation énergétique : profitez-en avant qu'il baisse ou disparaisse complètement !

Plus d'infos : www.ademe.fr

Plan n°1 : Crédit d'impôt + TVA réduite sur les travaux

Le taux de TVA réduit est toujours cumulable avec le crédit d'impôt. Il s'élève à 7 %. Ce taux réduit s'applique quel que soit votre statut : locataire, propriétaire ou bailleur.

Le taux de TVA réduit concerne :

  • les travaux de rénovation
  • les travaux de transformation
  • les travaux d'amélioration
  • les travaux d'aménagement
  • les travaux d'entretien.
L'ensemble de ces travaux doit avoir été effectué sur des logements d'habitation âgés d'au moins 2 ans

Plan n°2 : Crédit d'impôt + Eco PTZ

Le cumul de l'éco-prêt à taux zéro (Eco PTZ) et du crédit d'impôt a été rétabli en janvier 2012. Il avait été supprimé en 2011.

L'éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d'un prêt à taux zéro pour faire des travaux visant à réduire votre consommation énergétique. Par exemple, il peut concerner l'installation d'un chauffage utilisant les énergies renouvelables.

Cette aide porte sur des bouquets de travaux. Son montant peut atteindre jusqu'à 30 000 euros. Vous devrez rembourser ce prêt sur une période de 10 ans.

Ce prêt est accordé jusqu'au 31 décembre 2013.

Plan n°3 : Crédit d'impôt + aides des collectivités locales

Les collectivités locales accordent des aides financières pour certains travaux dans le cadre de leur plan climat afin d'encourager les travaux d'installation d'énergies renouvelables (par exemple, une installation de chauffage solaire ou de pompe à chaleur).

Les aides délivrées par une collectivité locale se présentent généralement sous forme de chèque au montant fixe et portent notamment sur la main-d'oeuvre.

Renseignez-vous auprès de votre Région ou auprès d'organismes comme Enerplan, le CLER (comité de liaison énergies renouvelables) ou l'Espace Info Energie de votre région.

Plan n°4 : Crédit d'impôt + aides de l'ANAH

Les aides de l'Agence nationale de l'habitat (l'ANAH) sont accordées aux particuliers sous conditions de ressources et en fonction du nombre d'habitants par logement.

Si vous répondez aux conditions d'éligibilité, ces aides varieront entre 20 et 35 % du montant du coût total des travaux, à condition qu'il n'excède pas 20 000 euros ht.

Ces aides de l'ANAH sont cumulables avec le crédit d'impôt.

Mais attention, le crédit d'impôt sera calculé sur la somme de l'investissement restant à votre charge, une fois les aides de l'ANAH déduites.

Plus d'infos : www.anah.fr
  •  Imprimer