Par Nathalie Duny, le 5 Octobre 2012 dans JE PRÉPARE L'AVENIR - Je transmets

Le testament est un acte juridique qui permet d'organiser la transmission de ses biens de son vivant. Le testament ne concerne pas que les grosses fortunes ! Voici tout ce qu'il faut savoir pour que vos souhaits soient respectés à la lettre...

Un testament, est-ce vraiment utile ?

Oui. C'est même le seul moyen efficace pour organiser sa succession et la transmission de son patrimoine. En clarifiant ainsi les choses, vous éviterez les difficultés entre les héritiers !

À savoir : le testament ne s'applique qu'au décès !

Est-ce que j'ai le droit ?

Oui, si vous êtes majeur (ou mineur émancipé) et sain d'esprit.

Attention : deux personnes (même deux conjoints) ne peuvent faire un testament commun.

Conseil : Rédiger un testament est délicat. Mieux vaut recourir à un notaire. Il sécurisera l'acte et prendra en compte au mieux les intérêts de chacun.

Qu'est-ce que je peux faire dans mon testament ?

Des legs bien sûr ! Vous pouvez attribuer librement la quotité disponible, c'est-à-dire la partie du patrimoine qui n'est pas obligatoirement dévolue à vos héritiers (réserve héréditaire).

Et aussi prendre d'autres dispositions telles que désigner un tuteur pour les enfants mineurs, reconnaître un enfant naturel (dans le cadre d'un testament authentique)...

Qu'est-ce que je peux léguer ?

Vous avez le choix entre :

  1. Le legs universel qui permet de transmettre l'intégralité du patrimoine à une ou plusieurs personnes désignées comme légataires universels.
  2. Le legs à titre universel consiste à léguer seulement une partie du patrimoine ou encore une catégorie de biens à une personne déterminée.
  3. Le legs à titre particulier qui permet d'attribuer un ou plusieurs biens à la personne de son choix.

Quelles formes de testament choisir ?

Deux solutions s'offrent à vous :

1. Soit vous rédigez vous-même votre testament.
Il s'agira alors d'un "testament olographe". Il doit être entièrement écrit de votre main, daté et signé. Vous pouvez le conserver chez vous (en espérant qu'on le trouvera après votre décès) ou le confier à votre notaire, ce que nous vous conseillons fortement.

Ses plus : ultra simple, sans frais, facilement révocable, top secret.

Ses moins : Il existe un risque de nullité si la forme n'est pas respectée ou d'interprétation si les termes sont ambigus. Il peut être également égaré, volé, détruit, falsifié s'il n'est pas confié à un notaire.

2. Soit vous demandez à votre notaire de vous aider à le rédiger.
Le testament authentique est le plus sûr. Il est rédigé par le notaire sous votre dictée, en présence de deux témoins ou d'un autre notaire.

Ses plus : ultra fiable, c'est un acte notarié et son contenu ne pourra être contesté ultérieurement. Vous bénéficiez par ailleurs des conseils avisés de votre notaire.

Ses moins : Il n'est pas secret (présence de deux témoins qui ne sont pas tenus au secret professionnel).

Le testament international, c'est pour qui ?

Ultra utile pour un étranger résidant en France ou pour un Français vivant à l'étranger, ou encore pour ceux qui possèdent des biens dans différents pays. Vous rédigez le testament vous-même ou vous le faites écrire ou dactylographier, cela dans n'importe quelle langue !

Où conserver mon testament ?

Votre domicile n'est certainement pas le meilleur endroit. Et s'il s'agit d'un testament authentique, encore faut-il que le notaire chargé de la succession en ait connaissance pour le retrouver.

C'est pourquoi le fichier central des dispositions de dernières volontés a été créé. Il recense la date de dépôt, le nom et l'adresse de l'office notarial au sein duquel il est conservé. C'est une gigantesque base de données informatisée, gérée par le notariat.
  •  Imprimer

A lire aussi