Par Nathalie Duny, le 29 Janvier 2016 dans J'INVESTIS - Je gère mon parc locatif

Un locataire qui paie tous les mois son loyer, sympa avec les voisins, de bonne foi, respectueux des règles et du logement... C'est le rêve de tout propriétaire. Voici quelques conseils pour trouver et sélectionner la perle rare.

1. Je m'assure de sa solvabilité financière

Vous pouvez demander et même exiger certains documents :
  • ses 3 derniers bulletins de salaire et une attestation d'employeur pour un salarié ;
  • son dernier avis d'imposition ;
  • une copie du livret de famille et un Relevé d'identité bancaire (RIB).
Mieux, vous pouvez même demander à la personne qui se porte caution ces documents.
En revanche, impossible de lui réclamer certains documents relatifs à sa vie privée comme : un relevé de comptes bancaires, la carte d'assuré social ou un extrait de son casier judiciaire...

Notre conseil : choisissez un locataire dont les ressources sont 3 fois supérieures au montant du loyer. Et basez-vous uniquement sur le salaire du candidat sans tenir compte des différentes allocations perçues (APL, pension alimentaire....).

2. Je vérifie son sérieux

Votre futur locataire va vivre au quotidien dans votre logement. Mieux vaut qu'il soit soigneux et responsable. Vous pouvez lui demander de vous donner une copie de ses dernières quittances de loyer. Et pourquoi ne pas passer un coup de fil à son ancien propriétaire ?

Vous pouvez aussi faire une recherche sur Google et notamment sur les réseaux sociaux comme Facebook pour vérifier son identité et son adresse. En revanche, sachez qu'il est interdit de refuser de louer son logement à un candidat pour des raisons discriminatoires...

Notre conseil : ne fixez pas un loyer trop élevé !

3. Je veille à la pérennité de la location

Une fois que vous avez trouvé le bon locataire, mieux vaut le garder. Préférez les salariés en CDI (Contrat à durée indéterminée), les familles ou même les étudiants. Ils ont, en effet, droit à l'Allocation pour le logement (APL) et sont, en général, de bons payeurs.

Vous avez également un rôle non négligeable à jouer pour fidéliser votre locataire. Soyez à son écoute.

Notre conseil : vous pouvez souscrire une assurance pour loyers impayés. Comptez entre 2 et 4 % du loyer annuel. Les bémols : la Garantie loyers impayés (GLI) ne couvre pas plus d'un trimestre et il y a, en général, une franchise d'un mois.

4. Je passe par un professionnel

Il doit être spécialisé dans la gestion locative (notaire, agent immobilier). Il saura trouver le locataire idéal. En principe, vous n'aurez plus à souscrire une garantie pour loyers impayés.

Depuis la loi ALUR du 27 mars 2014, les professionnels de l'immobilier  se réfèrent à de nouvelles dispositions protégeant davantage les locataires.

À savoir : les frais de gestion correspondent généralement à un pourcentage des loyers. Comptez entre 6 et 8 % de leur montant annuel. Mais ils sont déductibles de vos revenus fonciers.

VIDEO : Conseils pour trouver un locataire





Retrouvez en vidéo...


Tous les conseils pour trouver le locataire ideal

  •  Imprimer