Par Nathalie Duny, le 4 Février 2016 dans J'INVESTIS - Je réalise un placement

Envie d'une résidence secondaire ? C'est le moment de passer du rêve à la réalité. Avec des prix cassés, des taux d'intérêt attractifs, les conditions sont juste exceptionnelles. Ce qu'il faut savoir pour être gagnant sur toute la ligne !

C'est le temps des bonnes affaires

Longtemps considérées comme un achat de luxe réservé seulement à quelques privilégiés, les résidences secondaires sont aujourd’hui plus accessibles. La crise est passée par là. Les prix ont, en effet, baissé et  cela dans toutes les régions. Et plus l’on s’éloigne du littoral ou des hypercentres, plus cette tendance s’accentue.  La chute peut aller jusqu’à 30 voire 35 % !  Les acquéreurs sont moins nombreux.

De belles opportunités se dessinent et cela, même dans des sites très prisés. Ce phénomène, couplé à des conditions d’emprunts très bas, rend la situation exceptionnelle. Les taux de crédit se situent, en effet, en moyenne à 2,2 % toutes durées confondues. En empruntant à petits prix, vous gagnerez du pouvoir d’achat  immobilier !

La France est le pays qui compte le plus de résidences secondaires dans le monde, avec trois millions de biens. Cela représente 10 % du parc de logements. À titre d’exemple, c’est 10 fois plus qu’en Allemagne !

Dans quel but ?

Si vous envisagez de louer votre résidence secondaire, choisissez une région où l’attractivité touristique et la demande locative sont fortes (par exemple Paris ou le littoral...).

À savoir : les vacanciers sont de nos jours exigeants, et de plus en plus demandeurs de logements de qualité.
Si c’est pour la retraite, sélectionnez les critères qui vous correspondent  : êtes-vous attiré par la mer, la montagne ou la campagne ? Recherchez aussi une destination bien desservie par le train ou l’avion. Et soyez attentif à la proximité des commerces, des équipements médicaux...

 

Ce qu'il faut savoir

Vous allez devoir consacrer un budget pour les frais d’entretien s’élevant à 1 % de la valeur de votre  bien voire 2 % quand il se situe  à la mer ou à la neige. En tant que propriétaire, vous devrez régler la taxe foncière, la taxe d’habitation, la taxe des ordures ménagères, les frais d’entretien... Dans certaines communes, la note peut vite grimper.

Attention au coup de coeur

L’immobilier est un choix qui s’effectue sur le long terme. Commencez par déterminer un budget et un secteur. Ensuite, frappez à la bonne porte. Contactez votre notaire.  Pas de précipitation. Ne vous contentez surtout pas d’une seule visite.

Rendez-vous sur place à différents moments de la journée. Comparez avec d’autres biens. Vérifiez aussi l’existence de servitudes. Attention à la présence de murs mitoyens. Et si vous voulez réaliser des travaux, renseignez-vous bien. Vous devrez vous rendre au service de l’urbanisme (en mairie ou en préfecture) pour connaître les règles applicables dans la commune.

  •  Imprimer