Par Nathalie Duny, le 31 Octobre 2013 dans J'INVESTIS - Je réalise un placement

Ticket d'entrée accessible, rentabilité attractive, investir dans un parking est une bonne alternative à l'immobilier classique... à condition de ne pas se tromper d'emplacement. Les points à surveiller...

1 - La rentabilité d'un parking

Selon le quartier, les prix d'acquisition peuvent varier du simple au double. Ils s'échelonnent à partir de 10 000 euros en province et jusqu'à 50 000 ? à Paris.

Avec des loyers oscillant entre 50 et 500 euros en général, la rentabilité peut aller de 5 à 8 %. Intéressant à l'heure où la rémunération du Livret A a chuté à 1,25 %.

2 - Choix de l'emplacement

Privilégiez l'achat d'un parking en centre-ville dans une grande ville. Misez sur les quartiers où les parkings publics sont difficilement réalisables : là où les places pour se garer se font rares.

Évitez les gares et les secteurs de logements neufs. Choisissez une place de parking au premier sous-sol, plutôt que dans les niveaux inférieurs. Vérifiez la hauteur et la largeur pour savoir si l'espace peut accueillir un 4x4.

Par ailleurs, privilégiez les places les plus proches des issues et des sorties du parking. Elles ne restent jamais longtemps sans locataire. Autre élément décisif : la sécurité. Le parking doit être bien éclairé, entretenu et son accès contrôlé

3 - La fiscalité liée à l'achat d'un parking

Les loyers encaissés bénéficient du régime fiscal dit du micro-foncier et donc d'un abattement de 30 % dans la limite de 15 000 euros par an. En clair, vous ne faites figurer sur votre déclaration de revenus que 70 % de ce que vous avez perçu.

Par ailleurs, vous serez soumis à la taxe d'habitation si la place est dépendante de votre logement. Si elle est à plus d'un kilomètre de votre domicile, ce n'est pas le cas. Le montant varie en fonction de la commune. Renseignez-vous sur la valeur de cette taxe dans la commune que vous visez.

Les avantages et les inconvénients du parking

Avantages :
  • Contrairement à un bien immobilier classique, vous pouvez réévaluer votre loyer lorsque vous remettez votre parking sur le marché. Cependant, il vaut mieux veiller à rester dans la moyenne des prix pratiqués pour obtenir un bon taux d'occupation.
  • De même, à l'inverse d'un immeuble,  qui nécessite régulièrement des travaux, le parking nécessite aucun entretien. De plus, le risque d'avoir des dégradations est très faible.
  • Vous bénéficiez d'une réglementation souple. En tant que propriétaire, vous êtes libre de fixer la durée du bail. Enfin, les impayés sont rares, et si vous tombez sur un mauvais payeur, vous pouvez en changer illico !
Inconvénients :
  • L'acquisition d'une place de parking, en plus de son prix d'achat, a un coût. Les frais de notaire, les taxes foncière et d'habitation doivent être pris en compte... et les montants varient fortement d'une commune à l'autre.
  • Si le parking est dans un immeuble, il y a des charges de copropriété.
Bon à savoir !
Sur immonot.com : rendez-vous  à la rubrique "garages et parkings" et trouvez plus de 80 000 offres immobilières dans toute la France. Découvrez aussila rubrique "garages et parkings"
  •  Imprimer