Par Nathalie Duny, le 20 Septembre 2013 dans J'INVESTIS - Je réalise un placement

Il n'existe pas de meilleur placement dans l'absolu. C'est en fonction de votre situation personnelle et de vos objectifs que vous allez déterminer votre stratégie... Nos solutions pour diversifier vos investissements.

Placement zéro risque

Solution 1 : le Livret A
Le taux de rémunération du Livret A est passé à 1,25 % contre 1,75 % précédemment.
Ses atouts : une disponibilité permanente, la sécurité et zéro impôt. Un atout non négligeable puisque presque tous les autres produits d'épargne sont aujourd'hui soumis à  l'impôt sur le revenu.
Son inconvénient : un rendement faible.

Solution 2 : l'assurance-vie
Le contrat d'assurance-vie en euros ne propose qu'un seul support d'investissement : le fonds en euro. Le capital placé ne peut être perdu et l'assureur garantit un taux minimum de rémunération. Les fonds euros sont rémunérés en moyenne à 2,8 %. Après impôts et prélèvements sociaux, le rendement est de 2,3 % (sous réserve que le contrat ait plus de 8 ans), soit nettement plus que le Livret A.
Ses atouts : c'est l'un des placements les plus rentables et sans risque.
Son inconvénient : la disponibilité de son épargne est un peu moins souple qu'un Livret A .

À savoir : Il n'est pas nécessaire d'attendre 8 ans pour tirer profit d'un contrat d'assurance-vie. Vous pouvez immédiatement disposer de l'argent, mais la fiscalité est plus avantageuse après ce délai. Ce placement n'a donc pas d'intérêt sur une durée courte.

Placement un peu plus risqué

Solution 3 : le PEA
Le Plan d'épargne en actions (PEA) est un produit financier destiné à encourager les Français à investir dans les entreprises de la zone Euro. Ainsi, vous pouvez investir en action en direct ou via des OPCVM, investis à hauteur de 75 % minimum en action, tout en bénéficiant d'un régime fiscal avantageux. Les versements sur un PEA sont actuellement plafonnés à 132 000 ?. Ce plafond devrait être relevé à 150 000 ? à partir du 1er Janvier 2014.

Ses atouts : les plus-values et les dividendes sont exonérés sous la réserve de conserver son PEA 5 ans. Seuls les prélèvements sociaux de 15,5 % sont demandés. Idéal pour ceux qui souhaitent diversifier leurs revenus sur du moyen-long terme.

Son inconvénient : il ne faut pas avoir besoin de son argent dans un avenir proche.

Plus aléatoire...

Solution 4 : la bourse
Pour les joueurs invétérés, la bourse peut être une option. Elle fait du yoyo continuellement, et il y a des plus-values à réaliser. Mais il faut faire attention à la fiscalité. C'est un investissement idéal pour ceux qui ont de l'argent et du temps. Vous devrez, en effet, vous tenir informé en permanence des évolutions du marché et de la situation des sociétés dont vous possédez des titres.

À savoir : si vous voulez investir en bourse, vous devrez commencer par sélectionner un courtier spécialisé ou un établissement qui passera vos ordres. Vous devrez adopter une stratégie d'investissement et suivre quelques règles de bon sens. Si vous êtes novice, vous pouvez faire appel à un gérant qui vous donnera des conseils (en échange de droits d'entrée et de frais de gestion de votre portefeuille).

Adoptez la stratégie  du 80-20 !
Placez 80 % de votre épargne sur des placements sans risques, comme l'assurance-vie  en euros, et 20 % sur des supports plus aléatoires.
  •  Imprimer