Par Christophe Raffaillac, le 10 Mars 2017 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - People

Elle enchaîne les spectacles à un rythme effréné, mais elle prend le temps de se confier. Tonya Kinzinger, actrice célèbre et star de la danse, répond en exclusivité à immonot. Action, ça tourne !

Que préparez-vous comme film en ce début d'année ?

Pour l'instant j'ai un emploi du temps très chargé dans l'univers du spectacle, car je suis sur scène au Palais des Congrès depuis le 12 janvier dernier avec le spectacle événement Hit Parade, en première mondiale. Autour de vrais musiciens Live, de danseurs et de comédiens, cette comédie musicale fait renaître des stars éternelles comme Claude François, Dalida, Mike Brant et Sacha Distel grâce à la technologie des hologrammes. Ce spectacle est une révolution technologique qui permet au grand public de vivre une expérience unique et inédite. J'ai rejoint également la tournée Danse avec les Stars qui s'est terminée le 4 mars. Ensuite, j'ai la chance d'aller de nouveau à la rencontre de mon public, avec Hit Parade qui part en tournée dans toutes les grandes salles de France, de Belgique, de Suisse et du Luxembourg. Une tournée d'envergure qui m'emmène jusqu'en juin prochain quasiment sans repos !

Avez-vous fait le choix de vivre plutôt en maison ou en appartement ?

En France, j'ai choisi de vivre en appartement, car je réside à Paris. Mon activité m'oblige à sans arrêt me déplacer dans la capitale, de jour comme de nuit, alors je privilégie la praticité d'une vie urbaine et très parisienne ! Aux États-Unis, c'est très différent, comme j'habite en pleine campagne, l'appréhension des espaces est incomparable et j'ai la chance de disposer d'une maison entourée d'espaces verts et même d'animaux semi-sauvages !

LE SAVIEZ-VOUS ?

Faire revivre l'enregistrement d'une émission de télévision en 1974 avec des invités aussi prestigieux que Claude François, Sacha Distel, Dalida ou encore Mike Brant, c'est le pari fou du nouveau spectacle musical Hit-Parade que joue Tonya Kinzinger.

Côté déco, préférez-vous une ambiance plutôt colorée ou qui fait place à la sobriété ?

Alors pour la déco, je suis plutôt à la recherche d'une ambiance qui m'apaise. J'ai besoin de quiétude et de sérénité. Je me sens bien lorsque je suis entourée de couleurs sobres et de lignes épurées. Je suis très zen finalement dans ma décoration. Pêle-mêle, j'aime les mélanges de boiseries indonésiennes, d'éclairages marocains, sans oublier le regard complice d'un Bouddha majestueux posé dans un coin de la pièce. En fait, les matières nobles sont souvent mon inspiration déco !

Quelle est votre pièce favorite ?

Mon salon sans hésiter, car j'ai fait casser tous les murs de la cuisine dès mon arrivée, ce qui m'offre une très belle pièce principale à vivre, avec quatre grandes baies vitrées ! Le tout baignant la pièce dans une très jolie lumière. On trouve commun aujourd'hui de rassembler le salon et la cuisine dans nos habitudes de transformation, mais lorsque j'ai décidé d'effectuer ces travaux il y a quelques années, j'étais vraiment une des toutes premières ! Aujourd'hui pour moi, le salon reflète la vie de famille, la joie de s'y retrouver, de partager et de profiter de ceux qu'on aime, ce n'est pas un espace fermé, ni reclu, c'est un espace solaire prompt à une vie familiale riche et passionnée !

Après un repos bien mérité, vous envisagez des vacances dans une villa en bord de mer, un chalet à la montagne ou bien une belle demeure à la campagne ?

Mes vacances peuvent en effet revêtir toutes sortes de destinations, en revanche j'ai toujours privilégié le fait de me retrouver avec ma famille qui vit principalement aux États-Unis. La plupart du temps, mes vacances se passent dans une petite ville dans le sud des États-Unis. Je me retrouve dans une belle maison avec une piscine et des biches qui vivent à proximité du jardin et qui n'hésitent pas à traverser la propriété, un régal pour les yeux... Cela me ramène évidemment à mes racines, je fais du cheval dans la campagne telle une cow girl de film américain et j'adore faire des barbecues entre amis, les choses simples et vraies que la vie nous offre dans cette région précisément. À Paris, ce serait impossible ! Mais je ne reste pas insensible à un city break en bord de mer le temps d'un week-end ou entre amis…C'est un peu la folie du lâcher prise qui prédomine dans ces cas-là ! (rires)

Enfin, que pensez-vous des notaires, qui nous accompagnent jusqu'à la signature pour être propriétaire ?

Je suis assez fascinée par le métier de notaire qui demande une connaissance et une application précise, rigoureuse et tellement impactante pour l'ensemble de nos projets. Le notaire est, pour moi, un pourvoyeur de sérénité ! L'apaisement de procédures, de papiers, de signatures qui fait beaucoup de bien et qui évite beaucoup d'ennuis ! En fait, je suis assez étrangère à ce milieu très opposé au mien, d'où cette fascination réelle pour la fonction.

Que peut-on vous souhaiter pour 2017 ?

Souhaitez-moi de rester libre dans un monde où la liberté de la femme n'est pas toujours acquise, souhaitez-moi de rester forte pour donner autant que j'ai la chance de recevoir et souhaitez-moi d'être bien présente pour ceux que j'aime… À la vie !

Propos recueillis le 16/03/17 par C. Raffaillac
  •  Imprimer