Par François-Xavier Duny, le 21 Avril 2017 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

De «figurant» à «premier rôle», c'est un peu ce que réserve le marché immobilier breton aux résidences secondaires. Elles représentent plus de 60 % des ventes sur le littoral. Gaït MARTIN, notaire à Roscoff (29) et Agnès LANOÉ, notaire à Fouesnant (29) nous donnent la tendance des prix sur la côte finistérienne.

Sur quelle fourchette de prix faut-il se baser pour acheter une résidence secondaire dans le Finistère nord ?

Me Martin : notre secteur affiche des prix parmi les plus bas du littoral finistérien, car le prix médian se situe à 130 000 €. Sachant qu'il existe des disparités importantes, puisque la ville de Carentec bat des records avec des maisons atteignant les 255 000 €. Mais en règle générale, il faut se baser sur une fourchette de prix allant de 150 000 à 200 000 € pour devenir propriétaire d'une résidence secondaire.

Et dans le Finistère sud ?

" De résidence secondaire… à résidence principale "

Me Lanoe : une résidence secondaire à Fouesnant coûte entre 200 000 et 240 000 €. Un peu plus dans le secteur de la forêt de Fouesnant où le prix médian dépasse les 240 000 €.

Quelle typologie de clientèle rencontrez-vous pour ce type d'investissement ?

Me Lanoe : composés essentiellement de cadres moyens (25 %) et de retraités (20 %), les acquéreurs immobiliers envisagent d'abord de profiter de ce bien à titre de résidence secondaire, pour l'utiliser ensuite comme maison principale.

Me Martin : c'est avant tout un public de cadres moyens en exercice, qui veulent profiter du contexte pour investir. Nombre d'entre eux, originaires du Finistère, y voient l'occasion de revenir au pays pour y passer leur retraite.

Pourquoi les acquéreurs ont-ils intérêt à contacter un notaire pour acheter ?

Me Martin : dans notre secteur, où les acheteurs ne trouvent pas autant d'agences que dans d'autres endroits, ils voient dans le notaire le professionnel de l'immobilier incontournable pour réaliser leur projet d'acquisition immobilière. Ils apprécient de trouver une solution complète, leur permettant à la fois de mener à bien leur recherche et de procéder à leur acquisition en s'adressant à un seul et même interlocuteur, le notaire !

Me Lanoe : les notaires disposent d'une très bonne connaissance du marché immobilier, car ils possèdent toutes les statistiques au niveau des transactions réalisées sur l'ensemble du territoire et en Bretagne. La détermination du prix à l'aide d'expertise immobilière et la bonne appréhension de la valeur du bien vis-à-vis du vendeur sont des atouts. Pour l'acheteur, c'est l'assurance de négocier au bon prix et en fonction des critères géographiques et qualitatifs qu'il s'est fixés.
  •  Imprimer