Par Christophe Raffaillac, le 26 Septembre 2016 dans INTERVIEW DE NOTAIRES - Le notaire et l'immobilier

À l'instar de nombreuses villes, Dunkerque connaît une reprise de l'immobilier. Avant que les prix ne subissent quelques envolées, il vaut mieux acheter sans tarder comme le préconisent Valérie Drouart et Dorothée Lenoire, notaires.

Ressentez-vous la reprise de l'immobilier dans votre secteur ?

De toute évidence oui, puisque nous avons enregistré une reprise soutenue de la négociation immobilière depuis le 2e trimestre. Un redémarrage de l’activité largement dû aux primo-accédants, qui profitent de la baisse des taux et de la stabilité des prix pour devenir propriétaires. Les investisseurs tirent aussi leur épingle du jeu, grâce notamment au dispositif Pinel, pour défiscaliser l’achat d’un bien locatif neuf.

Quels sont les prix moyens des maisons ?

Les maisons profitent de cette reprise de l'immobilier, ce qui se traduit par une légère tension sur les prix à Dunkerque au 2e trimestre (+ 0,9 %). Ce mouvement haussier est enclenché depuis environ 1 an, et il devrait se poursuivre compte tenu des bons fondamentaux de la pierre : attractivité, sécurité, liquidité. Notons que les prix oscillent dans une fourchette comprise entre 115 000 € à Grande-Synthe et 220 000 € à Téteghem. Des valeurs que l’on retrouve à l’échelle de la communauté urbaine, et qui font de notre territoire un marché plutôt homogène.

Et les prix des appartements ?

Contrairement aux maisons, les appartements accusent un léger recul des prix au 2e trimestre, soit une baisse de 3,10 %. La demande en provenance des primo- accédants se concentre sur les maisons, et les appartements souffrent encore d’un marché atone. Mais les mois qui viennent devraient voir le retour des investisseurs, car la pierre apparaît plus que jamais comme une valeur refuge et un placement sûr. Le prix moyen à Dunkerque s’établit à 1 510 €/m2. Les transactions varient de 1 270 €/m2 à 1 840 €/m2, ce qui rend les petites surfaces abordables.

Les acheteurs peuvent-ils encore négocier les prix ?

Oui, mais la marge de manœuvre des acheteurs apparaît bien plus réduite. Les vendeurs acceptent désormais de fixer des prix réalistes, et il ne faut pas espérer obtenir de rabais supérieur à 5 %.

Que conseillez-vous aux vendeurs ?

Ils doivent se fier aux préconisations que leur font les notaires négociateurs de Dunkerque lors de la prise du mandat de vente. Ces derniers proposent un prix en parfaite cohérence avec le marché local.

Pourquoi faut-il acheter sans tarder ?

Les taux de crédit immobilier constituent un vrai coup de pouce ! Les mensualités représentent à peu près le prix d’un loyer, et il ne faut pas se priver d’acheter.

  •  Imprimer

A lire aussi