Par Nathalie Duny, le 25 Mars 2015 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'installe dans ma maison

Vous rêvez de passer vos vacances à Hawai, en Australie ou en Californie, mais vous n'avez pas le budget adéquat ? Se faire plaisir et dépenser peu, c'est possible. Optez pour l'échange de maisons. Un concept original et redoutablement efficace, qui a déjà de nombreux adeptes. Voici les pistes à suivre pour partir l'esprit léger !

Le principe du home-exchange

Deux particuliers, le temps de leurs vacances, s'entendent pour échanger leurs maisons sur une période définie, d'un simple week-end à plusieurs mois. Ce concept original est né dans les années 50 aux États-Unis. Il se développe désormais en Europe, notamment depuis le boom d'Internet. Nul besoin de posséder un château pour se lancer dans l'aventure, la France étant une destination qui plaît et même qui fait rêver.

Les avantages

1. Je fais des économies
Vous ne payez que le voyage. Ce qui peut entraîner une réduction de plus de 70  % dans votre budget vacances. Car vous supprimez non seulement les coûts liés au logement mais vous réduisez les frais concernant la nourriture.

2. Je trouve un logement à la taille qui me convient
Or, pendant les vacances, la famille est généralement au grand complet (enfants et petits-enfants y compris).

3. Je vise la destination de mes rêves 
Partir loin sans se ruiner ou découvrir des régions en France, tout devient possible !

4. Je pars l'esprit tranquille
Votre sweet home sera surveillé par le couple ou la famille qui fera l'échange avec vous.

5. Je passe mes vacances dans une maison conviviale
Et vous vivez comme un habitant du pays. Vous n'êtes pas un simple touriste dans un hôtel lambda !
 
90 % des familles sont satisfaites.

Comment je procède ?

Vous vous inscrivez sur une plateforme spécialisée et faites une description  scrupuleuse de votre logement, avec de jolies photos à l'appui. Parallèlement, vous épluchez les offres situées dans le pays ou la région qui vous intéresse. Attention aux dates.
Il existe de nombreux sites. Parmi les plus connus :
Moyennant une centaine d'euros, vous pourrez y déposer votre annonce.

Ce qu'il faut faire

Je me donne le temps
Pour un départ l'été, pensez-y dès l'automne, voire un an à l'avance.

Je fais connaissance avec mes hôtes
Contactez-les régulièrement par mail, téléphone avant le départ. Discutez du moindre détail, y compris de vos styles de vie respectifs ! Prévoyez les modalités de remise des clés et la signature du contrat fourni par l'organisme.

Je rédige un home-book
Il constitue un véritable mode d'emploi de la maison sur les différents appareils (ménagers) et donne les bonnes adresses locales (restaurants, coiffeurs...). Pensez aussi à dresser une liste de coordonnées utiles (amis, baby-sitter, docteurs...). Si sa rédaction est un peu fastidieuse, le home-book est indispensable. Et vous pourrez vous en resservir à chaque échange de maison.

J'anticipe
La voiture fera partie du lot ? Déterminez un kilométrage maximal. Vous pouvez aussi convenir de petits services réciproques comme l'arrosage de vos plantes préférées ou la garde de votre chat.

J'informe mon assureur
La plupart des contrats multirisque habitation prévoient la couverture d'un tiers qui garde votre logement pendant les vacances. Vérifiez bien votre contrat. De l'autre côté, l'assurance multirisque fonctionne quand vous habitez ailleurs quelque temps : c'est une extension de garantie, dite "séjour villégiature".

Je mets sous clé les objets auxquels je tiens
Bijoux de famille ou bouteille de très bon vin, mettez de côté tout ce qui vous tient à coeur. Idéalement, prévoyez une pièce que vous pourrez fermer à clé.

J'aménage la maison
Pensez à faire de la place dans les armoires pour que la famille puisse ranger ses affaires personnelles. Faites un minimum de ménage. Pensez à remplir le frigo, au cadeau de bienvenue... de tout petits détails, mais qui font la différence.

Je donne accès à Internet
L'accès à votre wi-fi est recommandé. C'est devenu un élément incontournable même en vacances. Je peaufine l'accueil. Mieux vaut que l'échange de clés se fasse en mains propres pour expliquer le fonctionnement de la maison. Et partir l'esprit léger !

Témoignage

L’avis de Francis  Obry (24)
"J’ai toujours été fan de voyages. L’année dernière, avec mon épouse,
nous avons décidé de tester l’échange de maisons, sans avoir de destination précise à l’esprit. On est passés par le site Homelink.
Nous avons eu des propositions tous azimuts : Suède, Irlande, Québec, États-Unis. Et puis est arrivée la proposition qui nous a séduits au dernier moment : une maison dans un village à 200 km au Nord de San Francisco, sur la côte pacifique. Tout s’est accéléré, il a fallu trouver les billets, ranger la maison, préparer le voyage.

Pour moi qui suis un aventurier dans l’âme, ce furent 3 semaines inoubliables : on est partis en famille, à 5. Dépaysement garanti : on s’est retrouvés parachutés dans une maison en bois, entourée de séquoias, dans une région merveilleuse qui abrite pumas et ours. Le tout à 3 km de la mer. La famille m’avait laissé les clés de leur voiture. On s’est donc promenés dans le Nord de la Californie et on a sillonné la côte.

C’est un comptable qui m’a prêté sa maison. Il était très connu dans le petit village où nous résidions. Nous avons donc été très bien accueillis par les habitants. Il nous avait demandé de nous occuper de son chien. De son côté, il a été ravi de loger chez nous pendant une dizaine de jours. Si j’avais un conseil : avant de choisir une proposition, allez sur google maps pour bien localiser la maison. Vous pouvez aussi visualiser l’environnement. Soyez aussi vigilant quant à la profession de la famille chez qui vous envisagez d’aller. Bref, balisez le terrain pour éviter les mauvaises surprises. Quant à moi, je suis partant pour retenter l’aventure !"
  •  Imprimer