Par Nathalie Duny, le 27 Avril 2016 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'informe sur mes droits

Cocorico, la poule, c'est fun. Les ventes de gallinacés ont explosé ces dernières années. Non seulement c'est bon pour l'environnement, c'est économique mais en plus, vous consommez des oeufs bio frais ! Envie de vous lancer ? Ce qu'il faut savoir.

La poule : un animal de compagnie branché et plein d'atouts

Qui a dit qu’une poule était bête ? Non seulement c’est faux, mais elle est en plus très écolo, curieuse et attachante. Les enfants l’adorent. Cet animal de compagnie, assez peu contraignant, est capable de recycler chaque année 150 kg de déchets de cuisine. Elle produit du compost avec ses excréments. Et elle extermine insectes, limaces, vers et même tiques et serpents ! Vous éviterez ainsi l’utilisation de certains produits chimiques. Et si vous possédez un verger, « cocotte » vous débarrassera  également des fruits trop mûrs tombés de vos arbres fruitiers.

Mais le plus motivant, c’est la garantie de déguster des œufs frais et bio régulièrement. Elle en pond environ 280 par an. Une poule vit en moyenne 5 à 10 ans et n’a pas une santé trop délicate. Elle pond dès l’âge de 5 à 8 mois.

Combien ça coûte ?

Comptez de 15 à 40 euros pour une poule. Vous devrez aussi acheter des graines et un peu de paille. Pas très onéreux. Il vous faudra naturellement un poulailler. Vous pouvez le construire vous-même ou l’acheter. À l’intérieur, prévoyez des perchoirs (les poules dorment en hauteur). Il existe des poulaillers en kit dans le commerce (à partir de 100 €). Il vous faudra aussi clôturer le jardin, les poules étant de nature très curieuse. Elles seront également ainsi mieux protégées des renards et autres prédateurs.

Attention : il faut toujours acheter au minimum 2 poules, car une poule seule s’ennuiera.

Les conditions

  • Vous devez posséder un jardin assez grand  pour installer un poulailler. Sur une terrasse ou sur un balcon, il vaut mieux oublier. Les poules ont besoin de gratter le sol et de picorer l’herbe pour se sentir bien.
  • Vous devrez les nourrir. Les poules sont omnivores.  Elles mangent un peu de tout : des grains, de l’herbe, du pain dur, des épluchures de légumes et, d’une manière générale, tous vos restes. Économies de sacs poubelles garanties !

Et si vous partez en vacances, il vous faudra trouver une personne sympa qui viendra les nourrir pendant votre absence.

La poule qu'il me faut

Vous avez l’embarras du choix. Pour avoir des œufs, privilégiez les poules fermières. Pour l’esthétisme, les poules naines rivalisent entre elles avec des coloris superbes et des looks différents. Attention, certaines ont un caractère bien trempé.

Et un coq ?

Qu’on se le dise, les poules n’ont pas besoin de coq pour pondre des œufs.

Mais par contre, si vous voulez des poussins, c’est une autre histoire ! Monsieur a un rôle de fécondateur, comptez 6 à 10 poules pour un coq !

À faire

  • Si vous vivez en lotissement, vérifiez que le règlement de copropriété ne vous interdit pas l’installation d’un poulailler.
  • Contactez la mairie pour savoir s’il n’existe pas certaines contraintes liées à l’installation d’un poulailler.
  • Pensez à prévenir vos voisins.

À retenir

  • Une poule, c’est  en moyenne 1 œuf par jour. Mais en automne et en hiver, la ponte diminue nettement.
  • Une poule dort perchée.
  • Une poule est sociable.
  • Elle vit une dizaine d’années.
  •  Imprimer