Par Nathalie Duny, le 3 Avril 2014 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'informe sur mes droits

Que faut-il assurer ? De la maison à la voiture, selon votre profil, une multitude de produits peuvent couvrir, plus ou moins bien, les risques auxquels vous êtes confrontés. Petit tour d'horizon !

L'assurance multirisque habitation

Obligatoire pour le locataire,
vivement conseillée pour le propriétaire
L'assurance habitation permet de bénéficier d'une indemnisation en cas de sinistre. Responsabilité civile, vol, dégât des eaux, incendie, bris de glace, catastrophes naturelles... la plupart de ces sinistres sont couverts par l'assurance habitation.

Attention cependant aux conditions particulières ! En effet, pour être indemnisé, votre assureur peut vous imposer certaines conditions. Si votre appartement est au rez-de-chaussée ou si vous possédez une piscine, votre compagnie peut vous demander certaines installations particulières pour garantir votre protection (barreaux aux fenêtres, système d'alarme, etc.).

Vous possédez une piscine ou une cave de collectionneur ? Les assureurs ont développé toute une gamme de garanties optionnelles couvrant des besoins spécifiques.

Et les portables ? ll est possible que votre contrat assure les appareils mobiles dans certaines circonstances. Cependant, la couverture est limitée à l'utilisation de ces appareils à l'intérieur du logement. Certains assureurs proposent des contrats qui garantissent l'ensemble des appareils mobiles.

À savoir : Les assurances pour mobiles et tablettes couvrent le vol ou la casse et se multiplient. En aucun cas, un assureur ne vous indemnisera si vous avez cassé votre mobile ou votre tablette à la suite d'une chute due à votre maladresse.

L'assurance auto

Obligatoire
Sans assurance, vous pourriez être condamné à verser une amende. On peut même vous retirer votre permis et confisquer votre véhicule. Vous êtes, en effet, tenu de présenter cette attestation d'assurance lors d'un contrôle de police et d'afficher votre vignette à l'avant de votre voiture.
  • L'assurance au tiers : minimum requis par la loi, elle est très limitée et ne prend en charge que les dégâts infligés à une tierce personne (dommages corporels ou matériels) lors d'un sinistre. Mais vous (ou votre véhicule) ne serez pas indemnisé.
  • Autre solution : l'assurance tous risques. Plus complète, elle ne prend pas en compte cependant les dégâts du véhicule causés par mauvais temps. Pour cela, il faut disposer de la garantie événements climatiques. Pour augmenter votre protection, vous avez la possibilité d'ajouter des garanties supplémentaires à votre contrat.
À savoir : contactez un courtier en assurance auto. Il recherchera pour vous la meilleure assurance auto.

Moto, voitures de luxe et bateau

Les compagnies d'assurance auto "classiques" n'acceptent pas systématiquement de couvrir un véhicule haut de gamme.  Pour le savoir, faites appel à un courtier en assurance spécialisé. Pour un véhicule de luxe, l'assurance tous risques devient la protection de base.

Et l'assurance auto doit procurer une garantie assistance/panne suffisante pour pouvoir réparer ou remplacer les pièces défectueuses qui peuvent être rares.

Si vous possédez une moto, vous pouvez choisir de ne souscrire que l'assurance moto au tiers. Dans ce cas, votre protection sera minimale. Vous pouvez également choisir une assurance moto tous risques, plus complète.

L'assurance bateau est facultative, mais vivement conseillée. Si vous venez d'obtenir votre permis bateau et que vous voulez naviguer, il faut veiller à respecter certaines règles de sécurité. En effet, si l'assurance bateau n'est pas obligatoire, sans elle, impossible par exemple d'avoir sa place dans un port !

Cette assurance sera, en outre, différente selon le type de bateau que vous possédez (voilier, bateau à moteur...).

À noter : Pour obtenir des conditions plus favorables sur votre contrat, vous pouvez rassembler assurance habitation et assurance auto chez le même professionnel.


L'assurance complémentaire santé

Non obligatoire
Elle sert à garantir le remboursement (intégral ou partiel) des dépenses de santé non prises en charge par l'Assurance Maladie.

Les montants des remboursements restent variables selon les contrats souscrits. Choisir une mutuelle santé est donc indispensable pour être bien remboursé de ses frais médicaux.

Comment choisir votre assurance santé ? Vous pouvez recourir à un comparateur en ligne ou à un courtier. Le courtier va identifier les contrats susceptibles de répondre à vos critères, au meilleur prix. Et il va défendre vos intérêts avant, pendant et après la signature du contrat.

À savoir: la loi Chatel de 2005 permet à l'assuré de résilier son contrat d'assurance dans un délai de 3 mois avant la date limite de résiliation, évitant ainsi une reconduction automatique de son contrat.


La Loi Hamon : qu'est-ce qui va changer pour les assurances ?

La Loi Hamon sur la consommation, adoptée en février, prévoit de grands changements, notamment dans le domaine des assurances. La loi permet de résilier à n'importe quel moment, après une année de contrat, son assurance auto, habitation, étendues aux assurances dites affinitaires (associées à l'achat d'un bien ou d'un service comme la téléphonie mobile) et emprunteur !

Les atouts du courtier en assurance

  1. Il s'occupe de tout
Il est mandaté par son client pour trouver les meilleures offres sur le marché. Et cela que ce soit pour trouver une assurance auto, une assurance habitation ou une assurance-vie.
Il a aussi les compétences nécessaires pour éviter que les différentes assurances auxquelles vous souscrivez ne se regroupent.

  2. Il vous fait économiser du temps et de l'argent

Non seulement il vous aide à choisir un contrat d'assurance, mais il gère son suivi. Il s'assure du respect des clauses. Il peut également vous faire des propositions quand il identifie des offres plus alléchantes sur le marché. En cas de sinistre, le courtier prend en charge les démarches auprès de la compagnie d'assurance. Ainsi, vous augmentez vos chances d'obtenir une indemnisation. Le courtier ne vous coûtera pas un centime, car c'est l'assureur qui le rémunèrera en lui cédant un pourcentage de chaque contrat signé.
  •  Imprimer