Par Nathalie Duny, le 21 Mars 2014 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'informe sur mes droits

Si votre conjoint décédait, pourriez-vous prétendre au versement d'une pension de réversion ? Quel serait son montant ? Faut-il en faire la demande et où ? Nous vous aidons à y voir plus clair !

Pour percevoir la pension de réversion, il faut avoir été marié avec le défunt

VRAI
La pension de réversion représente une partie de la retraite dont bénéficiait ou aurait pu bénéficier l'assuré décédé. Elle est reversée, sous certaines conditions, au conjoint survivant ou à ses ex conjoints. Concubins et partenaires pacsés ne peuvent y prétendre et cela même s'ils ont eu des enfants avec le disparu.

À savoir : aucune durée minimale de mariage n'est exigée et le remariage ne fait plus perdre ses droits au conjoint survivant.

La pension de réversion est attribuée automatiquement

FAUX
Comme pour la retraite, le versement d'une pension de réversion n'est pas automatique. Il faut en faire la demande, sur un formulaire Cerfa, auprès de votre caisse de retraite ou de celle du défunt.

Le montant de la pension peut varier

VRAI
La pension de réversion représente, en fait, un pourcentage du montant de la retraite perçue par le conjoint décédé (ou qu'il aurait perçue s'il est décédé avant l'âge de la retraite).

Ce pourcentage s'élève généralement à 54 % (régimes général et agricole, professions libérales, commerçants, artisans...). Le taux est de 50 % dans le régime des fonctionnaires.
Pour les régimes complémentaires (Arrco, Agirc, Organic, RSI, MSA...), la pension de réversion est généralement de 60 % de la pension du retraité décédé.
Concernant l'Ircantec, le taux de la pension de réversion est de 50 %.

À savoir : depuis le 1er avril 2013, la pension de réversion peut varier entre 283,58 euros et 833,22 euros par mois.

Il y a un âge minimum pour percevoir cette pension

VRAI
En effet, le conjoint ou ex conjoint doit être âgé d'au moins 55 ans pour l'obtenir (et au moins 51 ans si le conjoint est décédé avant 2009).
Si vous n'avez pas atteint cet âge, vous pouvez recevoir l'allocation de veuvage, à condition que vos ressources ne dépassent pas un plafond fixé à 2 257,95 euros par trimestre.

La pension est versée sans conditions de ressources

FAUX
Les ressources annuelles du conjoint survivant ne doivent pas excéder, en 2013, 19 614,40 euros s'il vit seul, et 31 383,04 euros s'il vit à nouveau en couple. Et si le défunt était fonctionnaire, il n'y a pas de plafond de ressources. Cependant, la réversion cesse si le bénéficiaire vit à nouveau en couple.

La pension de réversion peut être majorée

VRAI
Une majoration de 10 % de la pension de réversion pour enfants à charge est accordée sous conditions. Le montant de cette majoration s'élève à 96,21 euros par mois et par enfant.
  •  Imprimer