Par Christophe Raffaillac, le 15 Novembre 2013 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'informe sur mes droits

Passer d'un établissement bancaire à un autre nécessite au préalable de bien faire ses comptes. En bénéficiant de conditions plus avantageuses et en appliquant de bonnes règles de gestion, cela suffit pour vérifier que "le compte est bon" !

Ce que je gagne !

Frais bancaires élevés, faible rémunération de l'épargne, manque de conseils patrimoniaux... autant de bonnes raisons de s'adresser à une autre banque. Mais comment s'y prendre pour que le changement de guichet présente un solde positif ? Les ouvertures de comptes sont les bienvenues. Votre nouveau banquier est d'autant mieux disposé à en limiter les frais de gestion, que vous arrivez avec de l'épargne.

Compte courant : négociez la gratuité de la carte bancaire. La clôture d'un compte de dépôt est gratuite, mais une ouverture au sein d'un nouvel établissement entraîne la mise à disposition de moyens de paiement (carte bleue, chéquier) qui feront doublon. Pour éviter de payer des frais de tenue de compte aux 2 endroits, demandez, notamment, à votre nouveau banquier la gratuité de la carte bancaire la 1re année et résiliez l'ancienne.

Livrets bancaires : profitez des rémunérations attrayantes ! À l'inverse des livrets réglementés, leur détention dans plusieurs établissements est autorisée. Les formules de livrets pour dynamiser la gestion de l'épargne ne manquent pas, et c'est peut-être ce qui vous amène à changer d'établissement. Vous pouvez donc clôturer celui qui est moins rémunérateur dans votre ancienne banque et récupérer votre épargne pour la faire fructifier dans le nouveau. Pour un compte à terme, attendez l'échéance du produit pour réaliser cette opération.

Assurance-vie : optimisez vos placements. Ce type de produit financier n'est pas transférable, mais 2 alternatives s'offrent à vous. Si votre contrat a plus de 8 ans, vous pouvez le racheter, en étant exempté d'impôt, dans la limite d'un total de 9 200 ? d'intérêts annuels pour un couple et de 4 600 ? pour un célibataire. Autre solution, souscrivez un autre support en assurance-vie auprès de votre nouvelle banque, vous compléterez ainsi votre épargne de moyen terme.

Ce que j'évite de perdre...

Votre ancien banquier risque de ne pas apprécier votre départ. Demandez au nouveau de régler le coût du transfert des comptes !

Plans et comptes d'épargne logement : faites le bon calcul  ! Un transfert vous coûtera de 50 à 110 ? par support. Pensez-y, sachant que la plupart des banques remboursent ces frais à leurs nouveaux clients. Mais s'agissant de cette épargne réglementée, qui bénéficie partout de la même rémunération, étudiez bien l'opportunité de déplacer les fonds. Étudiez la solution qui consiste à réaliser un virement auprès de la banque détentrice de vos avoirs. Enfin, sachez que le Livret A ne se transfère pas.

Crédits : limitez le coût du rachat. Tous les crédits immobiliers sont encadrés par une procédure de rachat. Même si la baisse actuelle des taux constitue une opportunité, il faut s'assurer que l'écart dont vous allez profiter avec le nouvel emprunt est d'au moins 1,5 point. Dans ces conditions, le coût du crédit permettra de réaliser des économies significatives !

À savoir ! Le changement de banque présente des avantages, mais doit s'apprécier au regard de l'ensemble des produits financiers souscrits. Même s'il existe un service d'aide à la mobilité, choisissez d'avoir 2 banques en cas de transfert trop compliqué !
  •  Imprimer