Par Nathalie Duny, le 21 Octobre 2013 dans JE VEUX DES INFOS PRATIQUES - Je m'informe sur mes droits

Dès la naissance de votre enfant, vous pouvez lui ouvrir un compte bancaire. Un bon moyen pour constituer son épargne et assurer son avenir financier. Oui, mais où déposer son argent en sûreté avant sa majorité  ?

Dès la naissance

Voici 2 supports d'épargne à privilégier lors de l'arrivée d'un enfant :

- Le Livret A Non imposable, il permet des versements dans la limite d'un plafond fixé à 22 950 ?, hors capitalisation des intérêts. Le compte est rémunéré : 1,25 % l'an, net d'impôt et de prélèvements sociaux.

- Les épargnes logement type CEL et PEL sont aussi ouvertes aux tout petits, ainsi que les assurances-vie... ce qui leur permettra de disposer d'un capital à leur majorité.

Dès 12 ans et jusqu'à 25 ans

Le Livret jeune
Votre pré-ado peut bénéficier d'un Livret jeune dont le taux d'intérêt avantageux est fixé par la banque (mais ne peut être inférieur à celui du Livret A). Le montant maximal de dépôt est de 1 600 ?.
Le Livret jeune, totalement défiscalisé, est un produit d'épargne qui peut être utilisé comme un 1er compte. En effet, l'enfant peut disposer d'une carte de retrait et l'utiliser sous réserve que le solde du compte soit dans le vert. Certaines agences permettent même aux parents de fixer le montant maximum des retraits ainsi que leur périodicité. Attention, cette carte n'est pas valable pour payer des achats en magasins.

À savoir : le fonctionnement de ce livret est gratuit, sans frais de souscription ou de gestion.

Dès 16 ans

Le premier compte courant
Il permet d'avoir un chéquier avec une carte de paiement. Les parents doivent néanmoins donner leur accord et se porter caution. Autrement dit, vous êtes responsable. Contrairement au Livret jeune, ce compte n'est pas rémunéré.

À la majorité

Le jeune peut avoir un compte bancaire courant et disposer de moyens de paiement classiques. Il peut contracter un crédit sans votre autorisation. Mais en cas de demande spécifique (prêt conséquent...), les banques exigent le plus souvent que les parents se portent garants.

Comment votre enfant peut-il disposer de son argent ?

On considère qu'en tant que parent, vous disposez de la "jouissance légale" des biens de votre enfant. Ainsi, vous n'avez pas une entière liberté juridique sur son épargne. Vous n'en êtes que l'usufruitier. Cependant, ce droit de jouissance cesse quand l'enfant atteint l'âge de 16 ans.

En effet, jusqu'à 16 ans, vous pouvez jouir des revenus de l'épargne de votre enfant, sous réserve de devoir rendre compte de leur gestion après ses 18 ans. De son côté, votre enfant mineur ne peut, sans votre accord, disposer des sommes sur ses livrets bancaires, y compris son Livret A et son Livret jeune.

Mais après 16 ans, votre adolescent peut retirer librement les fonds placés sur ses livrets, sauf si vous vous y opposez (par lettre recommandée avec demande d'avis de réception).

  •  Imprimer