Par Christophe Raffaillac, le 11 Mai 2016 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - Expert

La cuisine, une pièce qui se déguste avec de bons ingrédients au niveau du mobilier, le tout accompagné de conseils personnalisés, comme en témoigne Delphine Pfeiffer, responsable marketing produit pour la marque Schmidt.

Quelles sont les grandes tendances au niveau de la conception de la cuisine ?

Delphine Pfeiffer : Plus que jamais, la cuisine aménagée s’accorde une place centrale dans la maison. Elle devient l’espace de vie de toute la famille par excellence. Cette tendance provient essentiellement de 3 raisons :

  • le goût prononcé des Français pour aménager leur intérieur ;
  • le besoin de personnaliser leur logement ;
  • et à l’instar des émissions de télé… l’envie de créer leur propre atelier culinaire !

Pour toutes ces raisons, la cuisine est fortement plébiscitée. D’autant que le marché français promet de se développer, car 60 % des ménages (seulement) disposent d’une cuisine équipée, conçue avec des éléments homogènes - non juxtaposés - et des appareils électro-ménagers intégrés. Ajoutons à cela le fait que l’on passe plus de temps dans la cuisine pour mitonner de bons petits plats… et le succès est assuré !

Quelle est la formule qui remporte le plus de succès ?

Delphine Pfeiffer : L’autre tendance forte consiste à ouvrir la cuisine sur l’intérieur de la maison. C’est une occasion de partager des moments uniques avec les siens et de créer une vraie convivialité autour de la préparation des repas. C’est aussi la possibilité de recevoir ses invités autour du bar ou de l’îlot central, et de privilégier les échanges. L’autre raison, plus pratique, c’est que les logements sont de plus en plus petits, et le fait d’ouvrir la cuisine permet d’agrandir l’espace au niveau de la pièce à vivre. Cependant, il ne faut pas oublier que la cuisine génère du bruit et des odeurs. Il faut donc veiller au choix des appareils électro-ménagers, afin que le lave-vaisselle soit suffisamment silencieux ou la hotte aspirante des plus performantes. Pour éviter ces nuisances, des parois vitrées, type verrière dans l’esprit atelier, permettent de séparer la cuisine de la pièce à vivre, tout en préservant l’impression d’espace et le caractère de ce lieu de vie.

Ouverte ou fermée, comment peut-on l'aménager au mieux ?

Delphine Pfeiffer : Il faut surtout veiller à l’équilibre du triangle d’activité et limiter les déplacements entre la zone de froid, de cuisson et de lavage. Par exemple, le lave-vaisselle doit se situer à proximité de l’évier. À cela s’ajoute, bien naturellement, des considérations esthétiques, pour créer une harmonie entre la cuisine et le séjour. La déco intérieure arbore le même style et participe à la même ambiance dans les pièces attenantes à la cuisine. C’est une réponse qu’apporte notre groupe au travers de ses différentes collections de meubles, qui peuvent se décliner dans toute la maison. Car cette volonté de coordonner le mobilier apparaît comme une attente forte chez les consommateurs.

Quel type de meubles faut-il privilégier ?

Delphine Pfeiffer : La clé du succès repose sur la capacité à optimiser l’espace dans la cuisine. Pour cela, Schmidt a l’avantage de proposer des meubles sur mesure, s’adaptant à toutes les configurations en fonction des dimensions et des contours de la pièce. Schmidt propose une collection de meubles bas qui s’adaptent au millimètre près en largeur, ou des armoires variables en largeur et en hauteur jusqu’à 2,6 m… Idéal pour une petite cuisine où l’on choisira de développer le volume de rangement en hauteur… Quant aux meubles bas, je préconise qu’ils soient pourvus de tiroirs coulissants : particulièrement ergonomiques, ils vous permettent d’accéder et de voir directement l’ensemble du contenu, en un seul geste. Fini la position accroupie et le bras tendu pour attraper les objets au fond du meuble ! Enfin, de multiples solutions existent pour faciliter le quotidien comme les éléments pour ranger les épices, les produits d’entretien ou stocker les bouteilles…

Et dans le choix de matériaux, que préconisez-vous ?

Delphine Pfeiffer : Nous observons un grand retour en force du bois. Une tendance qui s’inspire des ambiances scandinaves, dans un esprit à la fois chaleureux, naturel et contemporain. Ce type de façades se décline aussi bien en bois naturel qu’en décors mélaminés. Dans un autre style, les laques brillantes se retrouvent sur les façades de nombreuses cuisines modernes et séduisent toujours de nombreux clients.

Quels conseils souhaitez-vous donner pour réussir sa cuisine ?

Delphine Pfeiffer : Il faut se poser les bonnes questions, bien en amont de se lancer dans son projet d’installation. Car l’aménagement de la cuisine dépend fortement de son mode de vie. À quelle fréquence je fais mes courses, de quels espaces de stockage j’ai besoin, comment je souhaite utiliser mon plan de travail… Des interrogations qu’il vaut mieux lever avant d’aller voir le concepteur de cuisine. Ce dernier pourra d’autant mieux proposer un plan qui répondra parfaitement au cahier des charges. Enfin, je ne peux qu’inviter les acheteurs à définir leur budget. En fonction des meubles, des finitions, de l’électro-ménager… les fourchettes de prix peuvent varier sensiblement. D’où l’importance de fixer une enveloppe de prix pour concevoir le projet. Notre marque dispose, par exemple, de plusieurs gammes de produits répondant à une large diversité de modèles de cuisines. N’oublions pas qu’il s’agit d’une pièce qui se pense sur du long terme, en fonction de ses besoins actuels et futurs… Car une cuisine se garde longtemps et se prépare délicatement !

Propos recueillis le 14/04/16 par Christophe Raffaillac

  •  Imprimer