Par Christophe Raffaillac, le 13 Juillet 2016 dans INTERVIEW DE PERSONNALITES - People

Boulevard des Airs déboule dans l'univers des artistes de la chanson française, propulsé par une musique rythmée et des textes parfaitement calés. Les 2 chanteurs du groupe, Florent Dasque et Sylvain Duthu, nous ont accordé une interview exclusive.

Une interview qui permet de vérifier que la maison de nos 2 artistes leur donne la possibilité de trouver le "bon accord" avec leur inspiration ! Le 1er album "Paris-Buenos Aires" (octobre 2011), les a mis sur la voie d’un succès largement mérité. "Bruxelles", le dernier album, vient confirmer les qualités artistiques du groupe, qui impose désormais son style musical. Une réussite également liée aux valeurs qui animent le groupe, manifestant en toutes circonstances une grande générosité et simplicité. Les chanteurs du groupe, Florent Dasque et Sylvain Duthu nous les font partager, en répondant à cette interview exclusive pour immonot. De quoi se dévoiler quant à leurs projets et plaisirs… immobiliers ! Découvrons comment ils ont fait de leur lieu de vie un espace de convivialité et de créativité.

Boulevard des Airs, votre carrière vous prend beaucoup de temps, vous en laisse-t-elle assez pour profiter de votre logement ?

Florent Dasque : Pas comme on le souhaiterait, d’où l’importance d’avoir un chez soi dans lequel nous nous sentons heureux.
Sylvain Duthu : C’est vrai que nous ne passons pas beaucoup de temps chez nous, mais la tournée nous laisse profiter de notre « chez soi » entre deux et trois jours par semaine en moyenne. Durant la période de composition et de studio, nous y sommes davantage, nous profitons de notre logement puisque nous enregistrons à Tarbes, chez nous.

Avez-vous fait le choix de vivre plutôt en maison ou en appartement ? Pour quelles raisons ?

Florent Dasque : En appartement pour le côté pratique et financier. J’ai envie d’une maison, mais les prix ne sont pas abordables pour le moment… même si beaucoup disent que c’est le moment d’acheter.
Sylvain Duthu :  Pour ma part, je vis en appartement. Actuellement, mon souhait c’est de résider proche du centre-ville, ne pas avoir à prendre la voiture pour sortir, aller au marché, au restaurant... Pour le moment, car plus tard, plus vieux, j’aimerais vivre dans une maison et un grand jardin (toutes mes plantes et mes arbres sont en pot !).

Côté déco, préférez-vous une ambiance plutôt colorée ou qui fait place à la sobriété ?

Florent Dasque : Un subtil mélange des deux, avoir un intérieur qui a du caractère !
Sylvain Duthu : Les maîtres-mots chez moi seraient "minimalisme" et "sobriété".

Pouvez-vous dire que votre « chez vous » constitue une bonne source d'inspiration pour vos chansons ?

Florent Asque : Tout à fait, il est important de se sentir bien chez soi. C’est LE lieu de vie à privilégier.
Sylvain Duthu : Je viens d’emménager, mais si j’ai choisi cet appartement, c’est parce que dès que je suis rentré dedans, j’ai senti que j’y serai bien pour écrire et composer.

Que pensez-vous de votre notaire ?

Florent Dasque : Mon notaire est une personne de confiance. Ma famille connaît l’étude depuis des années. Cette relation est importante compte tenu de l’importance des missions que nous lui confions. Se sentir à l’écoute, conseillé, guidé dans un domaine qui nous (clients) semble parfois confus est primordial.

Que nous réservez-vous comme nouveauté pour la rentrée ? Comme nouvelles tournées ?

Florent Dasque : Nous sommes en tournée jusqu’en fin d’année, en Europe, en Amérique… Après cette période, nous prendrons du temps pour penser à la suite.

Après votre grande tournée en France et à l'étranger, vous envisagez des vacances dans une villa en bord de mer, un chalet à la montagne ou bien une belle demeure à la campagne ?

Florent Dasque : Paillote en bord de mer sans hésiter !
Sylvain Duthu : Évidemment, le mieux est de varier les plaisirs, mais j’aurais un petit penchant pour les bords de mer.

Propos recueillis le 12/07/2016

Actualité du groupe Boulevard des Airs

Le groupe se produit dans toute la France jusqu’au 8 décembre. Il profite de cet été pour promouvoir son nouvel album « BRUXELLES ». La chanson française cohabite avec la fierté du flamenco, l’énergie des guitares saturées, l’efficacité des claviers et des machines. Ce disque est la parfaite synthèse de tout ce que le groupe est capable de faire et cela fonctionne ! Plus d’infos sur bda-boulevarddesairs.com

  •  Imprimer