Par Christophe Raffaillac, le 17 Décembre 2015 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'édito du mois

Un climat propice aux acheteurs, des conditions favorables pour les emprunteurs, 2015 peut-il faire date dans l'immobilier ? Voici une rétrospective des faits marquants qui ont jalonné l'année.



Si ce millésime 2015 semblait pourtant bien né, les attentats de Paris ont logiquement retenti sur l'activité, le moral des Français, leurs projets...

Après un premier trimestre marqué par les atermoiements des acquéreurs, les beaux jours ont fait place à une belle éclaircie sur le fonds des transactions immobilières, dans un climat de confiance qui s’est prolongé l’été durant.

Parallèlement, le gouvernement a favorisé ces conditions clémentes en assouplissant le dispositif Pinel pour investir dans le neuf et en élargissant à un maximum de ménages le Prêt à taux zéro pour acheter une résidence principale.

Alors qu’à la fin de l’été, le volume des ventes retrouvait des couleurs – 753 000 signatures en septembre, en progression de 4,2 % sur 1 an – et que les prix stoppaient leur repli, la reprise semblait s’installer durablement…

Mais l’entrée dans l’hiver vient de marquer un coup très dur au moral ! Certes les répercussions n’impactent pas directement le marché immobilier, mais peut-être que certains sont amenés à reconsidérer ou à différer leur intention d’acheter… car la Tendance immonot du marché nous annonce un recul des transactions pour les 2 mois à venir !

Malgré tout, 2015 reste une année fructueuse pour l’immobilier, et 2016 devrait réserver de belles opportunités !

  •  Imprimer