Par Christophe Raffaillac, le 20 Mars 2015 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'édito du mois

Oubliée la morosité, les acheteurs retrouvent peu à peu la confiance pour mener à bien leurs projets de logement. Finie l'atonie, le volume de transactions immobilières devrait renouer des chiffres honorables par rapport à ceux de l'année écoulée...

 

En effet, des conditions propices semblent s'installer durablement sur notre pays. Mais voyons sur quoi repose cette belle éclaircie !

Confirmation du redoux sur les prix
Les zones rurales se montrent accueillantes, car les prix y sont très attractifs, avec des baisses allant jusqu'à 20 % depuis les 2 dernières années. Et dans les grandes villes, la hausse du mètre carré pour les appartements est enfin endiguée !

Le retour des aides...
Désormais, les primo-accédants profitent du Prêt à taux zéro (PTZ) pour les biens anciens. Certes, il faut acheter en zone rurale et réaliser des travaux pour en bénéficier, mais cela représente un coût d'acquisition imbattable.

Conditions exceptionnelles pour le crédit !
Le crédit immobilier devient un outil redoutable. À moins de 2 % sur 15 ans, les taux atteignent des valeurs record. De quoi acheter avec un coût de crédit qui défie toute concurrence.

Pas de perturbation au niveau des stocks
Avec la crise, les stocks de biens à vendre se sont largement reconstitués, ce qui élargit sensiblement le champ d'action des acheteurs. Ils peuvent facilement repérer la maison qui leur correspond le mieux.

Des prévisions qui permettent de dresser un bulletin très prometteur pour l'immobilier dans les mois qui viennent !

  •  Imprimer