Par Christophe Raffaillac, le 2 Janvier 2015 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'édito du mois

Santé, travail, relations... il ne manquait que l'immobilier pour compléter votre horoscope. Le secteur pourrait vous réserver de bien belles surprises ! Selon votre ascendant, découvrez vite ce que promet 2015 pour vous loger.

  • Ascendant "acheteur" : à l'attentisme de 2014 succède le pragmatisme de 2015 ! Vous saurez charmer les vendeurs pour obtenir le meilleur prix. Et lorsque vous rencontrerez le banquier, vous pourrez négocier le meilleur coût du crédit pour acheter à moindres frais. Mais agissez dans la première moitié de l'année, car l'évolution des marchés financiers pourrait être moins favorable à la réalisation de vos projets fin 2015.
  • Ascendant "vendeur" : fini la torpeur, place à davantage de vigueur. Les acheteurs pourraient bien se précipiter pour investir dans l'immobilier. Mais ne tentez pas de faire remonter les prix, au risque d'exclure toute signature. Et sachez profiter des abattements d'impôt sur la plus-value et les donations de logements neufs !
  • Ascendant "locataire" : pas de loyers encadrés, mais pensez à négocier ! Excepté à Paris à titre expérimental, les loyers ne seront pas définis au regard d'un observatoire national. Ce qui devrait rassurer les bailleurs et générer plus de fluidité dans les rapports locataire/propriétaire. Les risques de flambée des prix sont écartés...
  • Ascendant "investisseur" : retenez 3 mots clés - fiscalité - solidarité - rentabilité. Avec le dispositif Pinel, vous allez acheter un logement neuf pour le louer à un ascendant ou descendant, tout en réalisant une économie significative. En effet, vous déduirez de votre impôt jusqu'à 21 % du prix d'achat du bien.
  • Ascendant "propriétaire" : si vous êtes primo accédant, pas de nuage à l'horizon pour votre plan de financement, car vous pourrez bénéficier du prêt à taux zéro (sous condition de ressources). Et si vous possédez votre maison, sachez qu'il sera facile de la rénover. Avec le CITE (Crédit d'impôt pour la transition énergétique), vous déduirez de vos impôts, 30 % des travaux liés à la performance énergétique.

  •  Imprimer