Par Christophe Raffaillac, le 3 Mai 2013 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'édito du mois

Des prix, du choix, des promotions... voilà qui suffit à évoquer l'univers de la grande distribution avec ces super et hypermarchés. Une recette gagnante pour des fondamentaux qui ne peuvent que nous faire penser à ceux du marché immobilier actuel !

La pierre ambitionnerait-elle d'être plus accessible ? Certainement oui, mais de là à dire que l'immobilier va devenir un produit de grande consommation, quelques précautions s'imposent !
Une chose est sûre, la baisse des prix est bien au rendez-vous sur l'ensemble du territoire, y compris sur Paris et l'Île-de-France.

L'Indice immonot, qui mesure l'évolution des prix médians des biens proposés à la vente par les notaires, révèle que les tarifs des maisons ont baissé de 2 % au 1er trimestre 2013, après avoir connu une tendance baissière durant toute l'année 2012.

Ce repli, bien que modéré et moins marqué dans les grandes métropoles (Paris, Bordeaux, Lille, Rennes...), devrait se poursuivre dans les années à venir. L'inconnu porte surtout sur le niveau des ristournes que les vendeurs seront prêts à consentir sur le moyen et long terme !

Mais les acquéreurs sont devenus des consommateurs avertis. Ils n'hésitent plus à faire des offres en dessous de la valeur de présentation si cela est justifié. Ils étudient le rapport qualité/prix des biens, car ils ont désormais acquis le réflexe. Et au moment du passage en caisse, la question du financement est largement facilitée par des taux d'emprunt des plus attractifs, compter 3 % sur 15 ans.

Autant de conditions qui doivent inciter les acheteurs à profiter de ce contexte immobilier favorable, car les bonnes affaires, c'est maintenant ! Et les notaires sont à vos côtés pour vous accompagner dans vos courses en vue de réaliser une excellente acquisition.

  •  Imprimer