Par Christophe Raffaillac, le 5 Octobre 2012 dans JE M'INFORME SUR L'IMMOBILIER - L'édito du mois

Même si le thème du logement n'a pas été au centre de la campagne présidentielle, le nouveau chef de l'État a néanmoins prévu diverses mesures dans sa feuille de route pour dynamiser le secteur.

Afin de tenter de juguler la hausse des prix de l'immobilier et des loyers, mais aussi d'accroître le parc de logements disponibles, le gouvernement compte bien actionner certains leviers dans le cadre de sa politique en faveur de l'habitat.

Mesure très attendue, l'encadrement des loyers occupe déjà le devant de la scène.

Ce mécanisme va consister à bloquer les prix lors d'un changement de locataire. Le décret devrait être applicable à compter de la rentrée.

Mais la construction ne devrait pas jouer les seconds rôles. Avec 500 000 nouveaux logements construits chaque année, le secteur social pourrait en escompter 150 000 à son actif. Un scénario orchestré grâce au doublement du Livret A (passant de 15 300 euros à 30 600 euros) dont les fonds permettraient de consentir des prêts aux organismes HLM.

Socle de la politique en faveur du logement, le foncier fera partie intégrante de la refonte du paysage. C'est pour cette raison que la taxation des plus-values sur les terrains, contrairement au dispositif actuel, pourrait s'accroître en fonction du nombre d'années de détention

Véritable star, le Prêt à taux zéro plus (PTZ+) serait à nouveau sous les feux de la rampe ! En élargissant son champ d'action à l'immobilier ancien, il séduirait plus largement un public composé de ménages jeunes et modestes.

Même si ces propositions ne sont encore qu'au stade de projet, il serait normal qu'un "président normal" leur réserve une attention élyséenne dans les jours qui viennent !
  •  Imprimer