Publié le 15 février 2017 dans Actualités

Le 1er mars prochain, le seuil à partir duquel il est obligatoire de recourir à un architecte en cas de construction va changer. 

 

Un décret de décembre 2016 a modifié le seuil de la surface plancher à partir duquel le recours à un architecte est obligatoire. Ce décret fixe à 150 mètres carrés le seuil au-delà duquel les personnes seront tenues de recourir à un architecte en cas d'édification ou de modification de constructions (à l'exception de constructions agricoles). Ce nouveau seuil s'appliquera à toute demande de permis de construire déposée à partir du 1er mars 2017.

Pour mémoire, rappelons qu'un permis de construire est nécessaire pour les travaux de grande ampleur que ce soit :

  • pour une nouvelle construction à l'exception des constructions dispensées de toute formalité comme les piscines de moins de 10 m² ou les abris de jardin de moins de 5 m² et de celles qui doivent faire l'objet d'une déclaration préalable
  • pour des travaux sur une construction existante (agrandissement d'une maison…).

Passage obligé dans certains cas, l'architecte peut également vous être d'une très grande aide pour que votre projet de construction ou de rénovation ne ressemble à aucun autre. Doté d’un sens aigu de la création et de l’observation, l’architecte est amené à suivre de très près tout ce qui touche au design, aux nouvelles normes et méthodes de construction, aux tendances du moment. Il a également le sens des affaires et de la négociation… et même des notions de droit. L’architecte doit savoir tout faire : écrire (correspondances avec ses clients ou les administrations, documenter les aspects de son projet…), dessiner, parler (pour présenter son projet, discuter des options possibles, comparaître à titre d’expert…). Il doit aussi calculer pour maîtriser les règles physiques de la construction, préparer des budgets précis et comprendre les analyses relatives aux diverses charges d’un immeuble, gérer son cabinet ou son entreprise.

L’architecte est un homme de terrain. Il est le maître d’œuvre de votre projet. C’est-à-dire qu’il va le concevoir et le suivre dans ses moindres détails, jusqu’à la fin du chantier. En relation étroite avec les professionnels du bâtiment, aucune décision importante ne pourra être prise sans son accord.

MCM

 

 

  •  Imprimer