Publié le 01 février 2017 dans Actualités

Le 1er février, à l'instar d'autres mois clés comme janvier ou juillet, marque souvent l'introduction de changements. Qu'en est-il cette année au plan immobilier et financier ? Voici quelques nouveautés qui pourraient nous amener à envisager le printemps autrement !

Ce sont plutôt des bonnes nouvelles qui attendent locataires en ce jour de 1er février puisqu'ils vont bénéficier de l'encadrement des loyers à Lille. Quant aux propriétaires, ils pourront aussi profiter de la loi sur la mobilité bancaire, la baisse du tarif du gaz ou du nouveau régime fiscal pour les meublés.

Encadrement de loyers : Lille imite Paris
Après Paris en août 2015, c'est la métropole lilloise qui plafonne les loyers pratiqués dans le parc privé. Pas étonnant, puisque la cité figure au 3e rang des villes les plus chères de France. Rappelons que le montant du loyer ne peut donc pas excéder une valeur dite de référence, majorée de 20 %. Pour disposer de plus d'informations, les locataires peuvent consulter le site www.adilnord.fr ou l'outil proposé par le ministère du Logement : encadrementdesloyers.gouv.fr. Précisons que l'encadrement ne s'applique qu'aux baux conclus ou renouvelés à partir du 1er février.

Location meublée : changement de régime fiscal
Les propriétaires de logements loués en meublé ont jusqu’au 1er février pour décider de leur régime fiscal. Désormais, la location meublée relève dans tous les cas des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Si les loyers ne dépassent pas 33 100 euros par an, le régime du micro-BIC permet d'être imposé à hauteur de 50 % des revenus perçus seulement. Si l’option est plus avantageuse, il est possible d’opter pour le régime réel, qui n'autorise pas l’abattement de 50 %, mais permet de déduire les frais réellement supportés.

Mobilité bancaire : plus que quelques jours…
 Ce nouveau service sera proposé à compter du 6 février 2017, et donnera la possibilité de changer de banque très facilement et gratuitement, grâce à une disposition de la loi Macron. Concrètement, il suffira de signer un "mandat de mobilité bancaire" au nouvel établissement qui se chargera :

  • d’effectuer le transfert de compte du nouveau client,
  • de prévenir automatiquement l'ancienne banque du changement de domiciliation (pour les prélèvements et virements réguliers pour l'électricité, le gaz, la téléphonie…).

Cette procédure doit prendre au maximum 22 jours, mais elle ne concerne pas les produits d'épargne qui resteront domiciliés dans la banque initiale.

Prix du gaz : une baisse bienvenue
Inespérée, après 3 mois successifs d'augmentation, la baisse du prix du gaz est enfin dans les tuyaux ! Selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), les tarifs réglementés vont reculer de 0,56 % en moyenne par rapport à janvier, à compter de ce 1er février.

Livret A : changement de formule mais…
Si le taux de rémunération du Livret A reste à 0,75 %, sa formule de calcul évolue. Sans rentrer dans le détail, la nouvelle équation ne devrait pas être gagnante pour les épargnants qui pourraient être désavantagés. La rémunération de ce placement risque d'être moins avantageuse lors de sa prochaine révision au 1er août…

CR

  •  Imprimer